Imprimer
Catégorie : Articles

Cent soixante ans se sont écoulés depuis la publication de la première bibliographie de Frédéric Chopin (Franz Liszt, Fr. Chopin, Paris 1852).  Durant cette période, un nombre incalculable de monographies a vu le jour sur la vie et les divers aspects de l’œuvre du compositeur polonais.  Les auteurs de la plupart de ces ouvrages sont des musicologues et des écrivains sur la musique.  Plus d’une fois, leur ambition était d’englober l’ensemble de la vie et de l’oeuvre, c’est pourquoi ils n’ont pas abordé les détails de la biographie avec le soin requis. Les auteurs de livres tant populaires que scientifiques n’ont pas vérifié les informations provenant de la litérature sur Chopin, perpétuant ainsi les erreurs, les inexactitudes, et même un contenu totalement faux, nullement étayé par des sources.

 

C’est seulement au début du XXIe siècle qu’un tournant s’est produit concernant la biographie du compositeur et ses ancêtres, tant du côté de sa mère – Tekla Justyna Krzyzanowska – que de son père Nicolas Chopin.  Les chercheurs en généalogie et biographie, Piotr Mysłakowski et Andrzej Sikorski, ont mené pendant plusieurs années des études approfondies d’archives, historico-généalogistes, qui portent sur plus de cent mille documents manuscrits de tribunaux, sur toutes les sources imprimées accessibles, sur des documents de cartographie et de la littérature.  Grâce à ces recherches, ils ont vérifié, classé et actualisé les connaissances connues à ce jour.  Ils ont levé les hypothèses et les suppositions et ont surtout découvert de nouveaux documents jusque là inconnus.  Il en résulte que la connaissance sur Chopin et surtout les connaissances marginales sur ses origines et son entourage familial et social ont été enrichies de façon impressionnante.

 

Le résultat de ces recherches a donné lieu à la publication de trois livres : La famille de la mère de Chopin.  Mythes et réalités (Varsovie 2000) ; La famille du père de Chopin.  Migration et promotion (Varsovie 2002) ;  Les Chopin. Cercle familial et social (Varsovie 2005), ainsi que des articles notamment dans L’éducation musicale n°523-524 (P. Myslakowski, Les circonstances de l’arrivée de Nicolas Chopin en Pologne).

 

Le recueil des résultats les plus importants des recherches réalisées à ce jour est le livre : Fréderic Chopin. Racines (Varsovie, 2009), également publié en anglais sous le titre Fryderyk Chopin. The origins (Warsaw, 2010).  L’ouvrage, qui compte 350 pages, comprend les chapitres suivants : les origines maternelles polonaises de Frédéric Chopin ; Nicolas Chopin en Pologne ; les proches de Jakub et Antonina Krzyzanowski (grand parents de Frédéric), le cercle social des Chopin et des Krzyzanowski ; Varsovie – ville de la jeunesse de Frédéric Chopin et berceau de son talent ; annexe (description de Varsovie au XVIIIe siècle et durant la première moitié du XIXe siècle).

 

 

 

                

 

 

 

 

 

Concernant l’ascendance du père de Frédéric Chopin, les auteurs se sont appuyés sur les recherches de Gabriel Ladaique – un chercheur de Nancy qui est l’auteur d’une étude des sources sur les généalogies des ancêtres du compositeur au XVIIIe siècle.  Ces recherches ont été significativement élargies et complétées par les auteurs de Racines. Ils ont présenté, en détail, les activités d’Adam Weydlich (tuteur du jeune Nicolas) et de sa famille, découvrant leur influence dans l’histoire de la famille Chopin.  Ils ont consacré de nombreux passages à la motivation et aux conditions qui ont présidé à la décision de Nicolas Chopin de se rendre de Lorraine en Pologne, à 17 ans.  La période antérieure, dans les Alpes (XVIe  et  XVIIe siècles), de l’histoire des ancêtres de Chopin a été décrite grâce à une coopération avec un autre chercheur, Jean Combe, qui a fait une recherche sur l’histoire de la municipalité de Saint-Crépin dans le Dauphiné.

 

Outre la problématique strictement biographique, les auteurs de Racines ont admirablement exposé le contexte historique, politique et culturel, saisi l’atmosphère de la vie quotidienne. Cela concerne également la description de Varsovie.  Le panorama de la vie culturelle, musicale, littéraire, scientifique, mais aussi de l’enseignement à cette époque permet de reconstituer la réalité dans laquelle s’est développé et structuré le talent de Frédéric Chopin jusqu’au moment où il a quitté son pays natal (2 novembre 1830).  Le sentiment d’identité nationale du compositeur était sans équivoque – il était polonais.  La roue de l’histoire ayant tournée, la France – patrie des ancêtres de Frédéric – redevint sa patrie d’adoption, dans laquelle il passa la seconde moitié de sa vie.  C’est à Paris qu’il développa son œuvre et sa carrière de pianiste, bien qu’il fut un homme, pianiste et compositeur entièrement éduqué lorsqu’il quitta Varsovie.

 

Le livre présenté mérite sans hésitation d’être largement diffusé, et de ce fait serait le moyen d’extirper de la littérature sur Chopin les imprécisions et les légendes qui courent encore, pour intégrer, enfin, le cours des connaissances internationales.  Les deux versions, en polonais & en anglais ont été publiées par l’Institut national Frédéric Chopin de Varsovie et sont accessibles sur Internet à l’adresse : http://sklep.nifc.pl

 

Ce livre se distingue par le soin dans l’édition et le graphisme. Le contenu est complété par une bibliographie détaillée des sources de manuscrits et de littérature, un index des personnages, une liste de 152 illustrations parmi lesquelles des documents, des portraits, des monuments architecturaux.  Les gravures intégrées dans le texte constituent un excellent complément, qui plongent dans l’atmosphère, attisent l’imagination, rapprochent des personnes et des lieux décrits.

 

Frédéric Chopin. Racines de Piotr Mysłakowski et d’Andrzej Sikorski est un ouvrage très prisé des musicologues et spécialistes de Chopin en Pologne.  Sa valeur a été appréciée par les meilleurs critiques des revues polonaises (Muzyka ; Ruch Muzyczny ; Nowe Ksiazki).  Le célèbre musicologue anglais, Jim Samson, fait une chaleureuse recommandation du livre. Dans la préface il affirme : « Je ne connais pas d’autre ouvrage qui nous rende aussi bien compte de la réalité du monde de Chopin. [...]. La reconstitution détaillée du contexte, quasi policière, nous oblige à constamment réviser ce que nous savons déjà (ou croyons savoir) sur ce sujet.  Une présentation de Chopin de façon si radicalement révisée est un grand succès des auteurs ».

Une qualité supplémentaire de l’ouvrage est sa narration synthétique, colorée et accessible qui rend la lecture agréable et donne l’impression que ce livre est une œuvre exceptionnellement utile et intéressante, tant pour les spécialistes que pour toute personne à la recherche de connaissances vérifiées et pour qui ne sont pas étrangères les œuvres d’un des compositeurs les plus célèbres de l’époque romantique aux racines franco-polonaises.