LE FESTIVAL DE PRADES

Depuis 65 ans, la petite bourgade pyrénéenne de Prades accueille un festival pas comme les autres. C'est là en effet que Pablo Casals fuyant l'Espagne franquiste s'était établi en 1939 et qu'il eut l'idée de rompre le silence par la musique en 1950 à l'occasion du bicentenaire de la mort de JS. Bach. La voie était ouverte à ce qui allait devenir un festival portant son nom, dévoué à la musique de chambre. « Ce Festival était une chose nécessaire, comme une dette que j'avais envers la cité qui m'avait accueilli », dira-t-il. Un festival original prônant le concept des concerts dits à géométrie variable, permettant d'entendre, lors d'une même séance, des formations de tailles différentes jouer des œuvres autour d'un thème choisi. Ces concerts que les programmes habituels, des grandes villes en particulier, ignorent par défaut d'imagination ou simplement pour des raisons économiques, la difficulté étant de réunir plusieurs musiciens d'horizons divers. Il n'est effet pas toujours aisé  d'investiguer, par exemple, dans une combinaison rapprochant trio, sextuor avec des artistes différents.