Imprimer
Catégorie : Spectacles

Livret de Michael Fröhling d’après Lenz de Georg Büchner.

Contemplez le problème Lenz, car vous ne verrez jamais la solution : délicieux abominable exercice de l’esprit. Faites vous arracher de votre époque obscurantiste de l’après-psychanalyse, de l’après-stéréotype de l’artiste maudit, et contemplez plutôt le mystère Lenz, tel qu’il fut arraché à son corps par la défaillance de toute son âme, projeté ensuite comme un vomi d’arc-en-ciel qui s’incarne dans vos yeux et vos oreilles. De son geste souverain Lenz nous montre que le monde des tourments tout entier est nécessaire et pourtant inutile. Conséquent !!!! ce n’est déjà qu’une vision libératrice d’essayer de comprendre l’histoire comme une pathologie, mais à quoi bon ? Puisque la pathologie comme l’Histoire est éternelle, omniprésente et Toute-Puissante. Comme dirait un Lenz qui parlerait à travers un Büchner qu’incarnerait un Prométhée qui parlerait à travers un Goethe qu’incarnerait un Eschyle :

Me voici, je pétris des hommes à mon image, une race qui me ressemble qui souffre, qui pleure, qui goûte le plaisir et la joie, et qui te méprise… comme moi !

Soyez généreux, prenez-en de la graine marque Lenz, matin et soir, pour ne plus vous contenter de voir votre reflet dans une goutte de rosée mais plutôt vous laisser engloutir par un océan déchainé de mille reflets dans la prunelle d’une mouche.

NIETO


Jakob Lenz : Vincent Vantyghem (Baryton)

Kaufmann : Michael Smallwood (Ténor)

Oberlin : Damien Pass (Baryton/basse)

Choeur

Parveen Savart (soprano)
Léa Trommenschlager (soprano)
Elise Dabrowski (mezzo-soprano)
Emmanuelle Monier (mezzo-soprano)
Florent Baffi (basse)
Andriy Gnatiuk (basse)
Trois enfants : Bérénice Arru, Gaspard Cornu, Georges Geyer.

Orchestre

Ghislain Roffat : Clarinette / clarinette basse
Guillaume Gerbaud : Hautbois
Paul Atlan : Hautbois 2/Cor anglais
Julien Abbes : Basson / contrebasson
Henri Deléger : Trompette / trompette piccolo
Jean-Charles Dupuis : Trombone
Alain Muller : Clavecin
Benoît Maurin : Percussions
Askar Ishangaliyev : Violoncelle 1
Elisa Huteau : Violoncelle 2
Myrtille Hetzel : Violoncelle 3
Direction musicale : Maxime Pascal
Mise en scène/vidéo : Nieto
Projection du son : Florent Derex
Scénographe : Myrtille Debièvre
Production : Le Balcon
Co-réalisation : Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Jakob Lenz est soutenu par l’Adami.

Pour la première édition de son festival, Le Balcon est soutenu par le programme Cerni du Ministère de la Culture, la Caisse des Dépots, la Fondation Fiminco, la Fondation Singer-Polignac, la Sacem, Areitec, Sonic Emotion.

 

 

© L'ÉDUCATION MUSICALE 2019