Imprimer
Catégorie : Opéras

Les Puritains au Théâtre des Champs-Elysées : un quatuor vocal de rêve !

 

 

Bien que moins connu que d’autres opéras de Bellini, I Puritani est probablement un des plus réussis, non pas tant du fait du livret, pour le moins simpliste, que par la musique et la qualité des ensembles vocaux, notamment le quatuor constitué par les principaux personnages : Elvira, Arturo, Riccardo et Giorgio.

Créé à Paris, au Théâtre Italien, en 1835, le triomphe fut historique, l’éblouissante distribution, Giulia Grisi, Giovanni Battista Rubini, Antonio Tamburini, Luigi Labache, gagnant aussitôt le surnom de « quatuor de Puritains ». Un quatuor vocal d’exception était également réuni pour la version de concert donnée au TCE, par les forces de l'Opéra de Lyon : Olga Peretyatko, élégante dans la diction et la présence scénique, toute en rondeur dans le timbre, malgré les nombreuses difficultés de la partition, Dmitry Korchak, aux aigus lumineux, amples, et faisant preuve d’une remarquable projection vocale, Pietro Spagnoli, belliqueux et fourbe à souhait, arguant d’un subtil legato, face à la basse noble et convaincante de Michele Pertusi. L'orchestre, toujours dans le juste ton, ni trop, ni trop peu, était parfaitement mené par Evelino Pido, atypique dans sa direction, mais toujours au service des chanteurs. On retiendra de merveilleux moments, comme le quatuor «  A te, o cara, amor talora » saluant l’arrivée d’Arturo, le « Ah dolor, ah terror » de la basse,  chargé d’émotion, tout comme le grand air d’Elvira « O rendetemi la speme » ainsi que le magnifique duo de voix graves « Suoni la tromba » et le duo amoureux «  Nel mirarti un solo istante ».  Bref, une très belle version de concert et une ovation prolongée de la salle comble. Bravo !

 

 

Description : H:breves1212_fichiersimage021.png