Benedic anima mea Domino

« Chœur & orchestre »

Nicolas BERNIER (1665-1734) : Benedic anima mea Domino.  Écrit d’après le psaume 103, voici le deuxième des dix-huit grands motets du « maître de musique à la Sainte-Chapelle de Paris ».  Les parties orchestrales manquantes ont été restituées par Gérard Geay : orchestre à 5 parties à la française (flûtes, dessus de violon 1 & 2, hautes-contre, tailles, quintes et basses de violon).

MENDELSSOHN-BARTHOLDY : Symphonie in A « Italienische » op. 90

MENDELSSOHN-BARTHOLDY : Symphonie in A « Italienische » op. 90. Bärenreiter Urtext : BA 9094.

Les éditions Bärenreiter poursuivent leur publication monumentale des œuvres de Mendelssohn. Outre la partition de cette symphonie éditée avec le soin que l’on connaît, on peut apprécier la copieuse et très intéressante préface, ainsi que la bibliographie rédigées par Christopher Hogwood. Sont ici présentées dans leur intégralité les deux versions de 1833 et 1834. On voit tout l’intérêt de cette édition. On peut aussi obtenir, sous la référence BA 9094, l’ensemble du matériel d’orchestre.