Roland DYENS, Air ascendant Terre pour flûte et ensemble de guitares, Lemoine, 29514 H.L.

Voici une œuvre atypique du célèbre Roland Dyens en 3 mouvements destinée à des élèves de 3ème Cycle. Elle est écrite pour ensemble de guitares à 4 parties et flûte solo.
C’est une musique pleine de couleurs et de surprises. C’est en quelques sorte un concerto où toutes les parties demandent une certaine dextérité. On notera la scordature pour la guitare 4 qui offre une couleur très particulière avec un do# sur la 6ème corde. On ressent bien l’empreinte de Roland Dyens qui ne se fixe pas de limite et repousse même les frontières de l’au-delà.
On sent bien aussi l’influence de la musique sud-américaine avec l’emploi de rythmes syncopés, le tout fondu dans un décor impressionniste cher au compositeur.
Il y a des arpèges des gammes, des trémolos, des accords : tous les ingrédients sont là !
On notera également le parfait et judicieux équilibre entre toutes les parties. Ici, il y en a pour tout le monde et toutes les parties sont intéressantes et donnent un sentiment d’unité à la pièce. Comme dans toute la musique que nous a laissé le défunt compositeur, il y a beaucoup de détails d’articulations, de mouvements et de nuances. Les doigtés sont logiques et clairs.
Voici encore une œuvre qui va enrichir la littérature des guitaristes ! Cette musique est pleine d’humour et nécessite un travail assez conséquent.
Lionel FRASCHINI
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021

 

Bruno GINER, Eclipse de son pour quatuor de mandoline ou trois mandolines et guitare, Delatour, DLT 2838

Il s’agit d’une pièce contemporaine à l’usage d’élèves de 3ème Cycle. On peut ressentir l’influence de la musique de Béla Bartok et d’Alberto Ginastera.
Vous y trouverez beaucoup de notes répétées propre au jeu de la mandoline et également toute une thématique chromatique avec beaucoup de changements de mesure et une grande importance accordée au rythme. La pièce se développe et prend de l’ampleur sur le plan de la chronologie pour atteindre son climax en fin de parcours, même si quelques courtes périodes d’accalmies s’interposent. Elle est écrite pour quatuor de mandolines avec pour option la possibilité de jouer la partie de mandoloncelle à la guitare.
Cette courte pièce va permettre d’enrichir le répertoire de musique de chambre de la mandoline à travers un langage contemporain. On y trouve un caractère mystérieux notamment avec les chromatismes, les silences et la dynamique générale.
Lionel FRASCHINI
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021

 

Philippe OPRANDI : Ritournelle pour guitare. Lafitan : P.L.3629.

Voici une magnifique pièce à usage d’élèves se situant en fin de 1er Cycle. Le thème lapidaire est brave et élégant. Il est annoncé d’amblée, dans le registre grave de la guitare. Il commence sur le 1er degré de mi mineur pour s’achever à la mesure suivante sur la dominante. Puis rentre une seconde voix comme dans une fugue cette fois ci sur la dominante. Il s’agit d’une ritournelle qui par définition nous fera entendre ce thème tout au long du morceau comme un rappel qui va se déployer à travers une polyphonie parfaitement équilibrée. C’est une pièce musicalement très intéressante en raison de son caractère fugué. Du point de vue technique il y a des mélodies accompagnées, des gammes et des arpèges. On passe un très bon moment tout en travaillant beaucoup de choses. De surcroît, c’est une pièce pleine de nostalgie. Elle laisse beaucoup de place pour s’investir dans la musique. On se sent vite très concerné et captivé.
Lionel Fraschini
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020

Philippe OPRANDI : Pouce, index, majeur pour guitare. Lafitan : P.L.3628

Cette étude de Philippe Oprandi repose sur l’utilisation des cordes à vides et sur la formule de main droite de base : pouce, index et majeur. Toutes les basses et appuis sont sur le premier temps et utilisent les cordes à vides mi, la et ré. Du point de vue de la main gauche cette petite pièce utilise les notes qui se situent sur la première case des cordes aiguës sol, si et mi avec le 1er doigt. L’élève pourra aisément jouer cette étude en fin de première année d’apprentissage.
Lionel Fraschini
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020

Jean-Pierre SEMERANO : Siciliano (d’après une tarentelle sicilienne) pièce pour guitare. Lafitan :P.L.3602.

Cette danse fait référence au caractère obsessionnel de la Tarentelle qui découle de rites ancestraux que les gens pratiquaient lorsqu’ils se faisaient piquer par la Tarentule qui est une araignée dotée d’un puissant venin. Tous les ingrédients sont présents. Dans une mesure à 6/8, on pourrait tout à fait imaginer des gens en train de danser cette danse avec détermination, folie et beaucoup d’énergie ! Il va falloir être méthodique afin de trouver un toucher léger pour la main gauche et pouvoir donner un élan à cette musique qui lui communiquera tout son caractère. La main gauche est parsemée d’accords qui pourront si on leur donne trop d’importance dénaturer la légèreté et le côté entraînant, tonique et dansant de cette pièce. Cette courte pièce qui s’étale sur 2 pages pourra être abordée en début de 3° Cycle. Les doigtés du compositeur favorisent une efficacité optimale dans le chant et la danse.

Lionel Fraschini
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020

Jean-Max FREZIGNAC : Andalucía. Lafitan : P.L.3143.

Vous trouverez dans cette suite de cinq études pour la guitare un parfum très prononcé aux senteurs du flamenco. On rencontrera dans cette musique inspirée l’emploi de gammes et arpèges. Il y a des traits de virtuosité guidés par un chant affirmé. La partition est bien doigtée et permet une approche précise de la musique flamenco à travers les sonorités typique qui en découlent sur la guitare. C’est une musique de dialogues et de contrastes. Des changements de mesures ponctuent le discours flamenco et lui donnent un caractère improvisé. Dans ce contexte, l’utilisation du jeu en campanelles donne une touche solennelle et mystérieuse à la musique. Il sera possible d’aborder cette suite dès la fin du 1er Cycle. Voilà un très bel ensemble de 5 pièces pour s’ouvrir au Flamenco.
Lionel Fraschini
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020

Paul COLES : Merry Christmas ! 40 Noëls favoris pour guitare. Universal : UE 21679.

Merry Christmas de Paul Coles regroupe des chants de Noël issus du folklore de différents pays. En fait, les Noëls traditionnels sont au nombre de 30 auxquels s’ajoutent 10 pièces originales sur le même thème. Tous les Noëls traditionnels sont bien là, français, anglais, allemands… On n’aura que l’embarras du choix ! Cette ouvrage est destiné aux élèves de milieu de premier Cycle jusqu’en milieu de second Cycle.
Il permettra d’aborder la polyphonie dans un style choral. Les mélodies sont joyeuses, simples et populaires. Cela permet de travailler le jeu en accords plaqués tout en ayant un fil directeur attrayant pour porter la mélodie avec légèreté. La partition comprend également le chiffrage américain ainsi que les paroles des morceaux. Un dictionnaire avec des diagrammes d’accords complète parfaitement cet ouvrage.
En définitive, je recommande ce recueil qui saura, j’en suis certain en motiver plus d’un ! On ne peut que recommander ce recueil qui est donc d’une grande souplesse et devrait permettre aux interprètes de se servir de cet ouvrage dans toutes les circonstances et de passer un joyeux Noël ! Voilà de quoi en motiver plus d’un !
Lionel Fraschini
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020

 

Paul COLES : Celtic Melodies. Universal : UE 21820

Voici un magnifique ouvrage de Paul Coles dédié à la musique celtique. Vous pourrez y trouver une sélection de pièces comprenant des arrangements et des compositions originales du compositeur guitariste. Ce recueil conviendra parfaitement pour des élèves de second Cycle. Le chant et la danse sont à l’honneur et la musique est pleine de belles surprises. Elle est portée par une polyphonie riche et harmonieuse ainsi que par de belles modulations. Certains morceaux sont connus du grand public. Paul Coles montre à travers ces mélodies celtiques une profonde maîtrise des possibilités d’écriture pour la guitare. Les pièces sont relativement courtes. Ce recueil permet de cibler efficacement différents aspects techniques à travailler. Paul Coles exploite des registres et couleurs peu orthodoxes qui vont permettre de s’initier au langage contemporain en douceur et sans dénaturer le caractère folklorique de cette musique.
Cet ouvrage va permettre aux guitaristes d’agrémenter savamment leur répertoire.
Lionel Fraschini
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020

Francis KLEYNJANS : Valse d’un soir et Côte à côtepour guitare. Lemoine : 29 487 H.L.

Ces deux pièces du compositeur Francis Kleynjans articulées autour d’une mélodie lancinante et d’un accompagnement coloré et raffiné en raviront plus d’un. Pour obtenir un rendu optimal, il sera nécessaire d’extraire chaque voix et de veiller à rester souple en les rassemblant.
Ces deux pièces aux mélodies entraînantes peuvent s’aborder à partir du 2ème cycle et servir au-delà. La richesse harmonique qui soutient ces très belles mélodies demande un certain contrôle de la polyphonie, qu’il faut garder légère pour que la musique préserve son caractère initial doux et rêveur.
Lionel Fraschini
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020

 

Béla BARTOK : Mikrokosmos 16 pièces transcrites pour guitare par Siegfried Steinkogler. Universal Edition :

On trouve ici, extraite du recueil pour piano à vocation pédagogique de Béla Bartok intitulé Mikrokosmos, une sélection de pièces transcrites pour guitare classique par Siegfried Steinkogler.
C’est une véritable aubaine pour les guitaristes de pouvoir aborder la musique d’un compositeur phare du 20ème siècle. Ici, le compositeur déploie une savante maîtrise de l’écriture musicale en connivence avec ses racines nationale, plus particulièrement, le folklore de son pays la Hongrie, ainsi que des pays d’Europe de l’Est.
C’est un très bon moyen de travailler l’équilibre polyphonique dans un contexte tonal instable et même polytonal pour certaines pièces. Cela permettra également d’aborder des métriques rythmiques également instables qui caractérisent ces musiques d’Europe de l’Est.
Chaque pièce est dotée d’une atmosphère particulière. On notera la précision et l’ingéniosité du doigté dans ces transcriptions pour la guitare de Siegfried Steinkogler, ceci afin de valoriser la clarté des différentes lignes mélodiques.
On notera également la précision des différentes articulations et l’utilisation du staccato qui nécessite un entraînement particulier et permettra ainsi aux guitaristes d’avoir un support pour travailler le contrôle des résonances avec précision, choses qu’ils négligent souvent.
Enfin, cet ouvrage pourra être abordé à partir du 2ème Cycle et pourra servir bien au-delà.
Lionel Fraschini
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2020