Aubade, Fantaisie, Heureuse rencontre, Valse en lab, Romance en fa

Vincent FRIBERG : Aubade, Fantaisie, Heureuse rencontre, Valse en lab, Romance en faArmiane : EAL499.

Ces cinq pièces relativement faciles de Vincent Friberg ont l’immense avantage de ne pas être non plus trop difficiles pour le piano : deux élèves pourront donc les jouer avec profit.  Le langage est classique, les mélodies faciles à retenir.  Souhaitons beaucoup de plaisir aux jeunes instrumentistes qui interprèteront ces charmants tableautins.

Danse de la luciole, Tarentella

Anže ROZMAN : Danse de la luciole, Tarentella.  Armiane : EAL484.

 

Ces deux pièces d’un jeune compositeur slovène montrent déjà une grande maturité et une véritable originalité de langage.  La Danse de la luciole est pleine de charme et de poésie, la Tarentella ne démentit pas son titre et nous entraîne dans une danse endiablée, certainement inspirée par des échos de danses slovènes. Le hautbois semble particulièrement adapté à ces deux pièces.

 

 

 

Carrousel bordelais

Christine MARTY-LEJON : Carrousel bordelais pour hautbois & piano.  Cycle 1.  Lafitan : P.L. 1985.

 

Avec en exergue la première strophe du poème de Verlaine Tournez, tournez, bons chevaux de bois, cette pièce ne pouvait manquer de charme.  Elle tient ses promesses, la partie de piano assurant le côté un peu mécanique du manège, le tout sans grande difficulté pour les interprètes.

 

Au soleil du soir

Max MÉREAUX : Au soleil du soir pour hautbois & piano.  1er cycle.  Lafitan : P.L. 2099.

À ce titre un peu mélancolique correspond une très jolie mélodie, soutenue par une partie de piano très proche d’un célèbre prélude de J.S. Bach (non, pas celui en do majeur, celui en do mineur…).  Bref, de quoi exercer les qualités expressives du hautboïste et la délicatesse de toucher de son accompagnateur.

 

 Angelicus

Franck DOUVIN : Angelicus, pour hautbois solo.  Combre : C06705.

 

Cette manière de rhapsodie laisse à l’exécutant une grande liberté de jeu et d’interprétation.  Devra-t-il se montrer « angélique » ?  Cette pièce a été conçue pour un niveau de début de troisième cycle.

 

 

 

Au pays des pommiers innombrables,

Joseph-Ermend BONNAL : Au pays des pommiers innombrables, pour hautbois & piano.  Delatour : DLT0975.

Les éditions Delatour continuent la publication des œuvres de ce compositeur trop méconnu.  La pièce ici proposée, de niveau moyen, est pleine de charme avec une première partie qui développe une belle mélodie et une seconde écrite sur un rythme dansant.

 

Franck DOUVIN : Angelicus

pour hautbois solo.  Combre : C06705.

Cette manière de rhapsodie laisse à l’exécutant une grande liberté de jeu et d’interprétation.  Devra-t-il se montrer « angélique » ?  Cette pièce a été conçue pour un niveau de début de troisième cycle.

Joseph-Ermend BONNAL : Au pays des pommiers innombrables

 pour hautbois & piano.  Delatour : DLT0975.

Les éditions Delatour continuent la publication des œuvres de ce compositeur trop méconnu.  La pièce ici proposée, de niveau moyen, est pleine de charme avec une première partie qui développe une belle mélodie et une seconde écrite sur un rythme dansant.

Edwin CARR : Concerto pour hautbois (2002)

Edwin CARR : Concerto pour hautbois (2002).  Réduction au piano : Geoffrey Grey (2003).  Armiane (www.armiane.fr).  Distr. Fortin (tél. : 01 48 74 28 21).  21 x 30 cm, parties séparées (hautbois / hautbois & piano).

Il est peu de concertos pour le hautbois.  Celui-ci - fort classique et joliment écrit - sera donc tout à fait bienvenu au répertoire.  Trois brefs mouvements : Allegro, Larghetto, Allegro moderato.

 

Pascal REBER : Arioso mélismatique

Pascal REBER : Arioso mélismatique en 4 versets pour hautbois & orgue.  Compositeurs alsaciens, vol. 5.  Delatour : DLT1515.

Voilà une pièce où orgue & hautbois s’expriment dans quatre versets de caractères contrastés, dans une écriture d’une grande poésie rappelant la structure des mélodies grégoriennes.