Imprimer
Catégorie : Articles

Fondation Palazzetto Bru Zane À la différence de ses sœurs du Baroque et du secteur dit contemporain, la musique romantique française ne possédait pas de structure fédératrice d'envergure internationale.  C'est chose faite, grâce à la création, fin 2006, de la Fondation Palazzetto Bru Zane. Émanation de la Fondation Bru, dédiée à la recherche, à l'éducation, à la restauration du patrimoine et à l'environnement, elle en est le volet musical.  Cette création a coïncidé avec l'acquisition à Venise, d'un palais du XVIe, le Palazzetto Bru Zane, « casino » de quelque 800 m² – en cours de restauration – situé en plein cœur de la Sérénissime, dans le quartier de San Polo, près de l'église dei Frari.  Cette opération d'envergure était lancée à Paris, dans les murs tant chargés de l'histoire musicale romantique de l'Opéra Comique.

 

Les noms des artistes et des propriétaires du ’’casino’’ Zane appartiennent à l'histoire de Venise, puisque celui-ci fut édifié en 1695, par Marino Zane pour abriter les concerts de sa fille violoniste.  Mozart y aurait joué en 1771, lors du Carnaval.  Juste retour de cet édifice à sa destination première. Car les missions de la Fondation sont l'étude, l'édition et la valorisation du répertoire français romantique (1780-1920), au niveau international - par le moyen, d'une part, de la recherche, d'autre part, des activités artistiques.  Ainsi seront organisés des colloques et lancés des chantiers de recherche, de même qu'édités des ouvrages et partitions (en collaboration avec les éditions Symétrie, basées à Lyon).  Sont ainsi prévus en 2009/2010 quatre colloques, à Venise et à Paris. Les manifestations musicales proposeront concerts et spectacles d'opéra, tant à Venise que dans divers pays européens et même au-delà (jusqu'à Taiwan et en Chine !).  À cet égard, deux grands rendez-vous annuels sont prévus sur une thématique choisie.  En automne : « Les sources du romantisme » (édition 2009).  Au printemps : « Le piano romantique » (éditions 2010).  Entre les deux, un autre temps fort réunira de jeunes artistes pour des concerts chambristes : « Le salon romantique ».  La Fondation travaillera en partenariat avec des coproducteurs français et étrangers.  Ses quatre partenaires privilégiés sont : l'Opéra Comique, le Centre de musique baroque de Versailles, la (future) Biennale de Musique romantique de Moselle et l'Ambassade de France à Rome.

 

Le projet tant scientifique qu'artistique, qui se veut « très ouvert », se fixe l'objectif de constituer « un lien fédérateur », de « gommer les frontières » entre époques - car la délimitation d'un répertoire n'est pas toujours évidente, et se pose la question des musiciens charnières - et même de « dépasser les clivages » entre instruments anciens et modernes. Louable ambition !

 

Renseignements : Palazzetto Bru Zane / Centre de musique romantique française.  San Polo 2368, Campiello del Forner o del Marangon, 30125 Venezia.  www.bru-zane.com ou : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

                       

Façade du Palazzetto, côté canal                       Façade du Palazzetto, côté jardin