Un coffret de 6 cd
Ecoutez-Voir 537 329-6

Pour la première fois, voici réunies les grandes partitions de cinéma de Quincy Jones, remasterisées en version intégrale. Il a fallu mener un long jeu de pistes pour retrouver et restaurer les bandes masters concernées, pour reconstituer le puzzle d'un fragment de vie entièrement voué à l'écriture pour l'image.
« J'ai voulu écrire des musiques de films dès l'âge de quatorze ans » affirme Quincy. Ce rêve est devenu réalité dix-huit ans plus tard, en 1965, avec « The Pawnbroker » de Sidney Lumet . Le cinéma de Quincy Jones, ce sont sept années d'une grande intensité, une parenthèse enchantée (1965-1972) prolongée par « The Wiz », film de sa rencontre avec Michael Jackson, et surtout « La Couleur Pourpre » de Steven Spielberg. L'étape cinéma va être décisive dans la reconnaissance de son talent : jusqu'alors auréolé d'une réputation d'arrangeur virtuose, c'est Hollywood qui va installer et confirmer Quincy Jones en tant que compositeur. Grâce à des films de cinéastes en devenir (Sydney Pollack, Norman Jewison) mais aussi de grands vétérans (Richard Brooks, Sam Peckinpah). Le cinéma de Quincy Jones, ce sont notamment deux compositions incontournables : « Dans la chaleur de la nuit » porté par l'interprétation de son ami Sidney Poitier et la chanson de Ray Charles et « De sang froid », que le compositeur considère lui-même comme sa bande originale la plus ambitieuse.
https://www.youtube.com/watch?v=8OypVbkPEyU&list=PLB0xGdhVdMlaO4t4IgZkKx94jmPXIjYZy