Imprimer
Catégorie : BO en CDs

Quand Homo sapiens faisait son cinéma entraîne le spectateur à travers 20.000 ans d'art paléolithique à la recherche des premières traces du cinématographe. Proposition farfelue ? Pas du tout ! Une nouvelle lecture des peintures et des gravures des hommes des cavernes révèle l'existence de nombreux cas de décomposition du mouvement des animaux représentés sur les parois, une étape fondamentale sur la voie du cinéma d'animation. Vers la fin du paléolithique un incroyable mécanisme de réanimation des images fera même son apparition. Les experts du cinéma en sont bouleversés. Mais ce n'est pas tout. Les hommes des cavernes se sont même adonnés à la narration graphique : une manière de raconter des histoires avec sons et images, en immersion comme au cinéma, mais sans installer le spectateur dans un fauteuil..

. Une enquête décoiffante au cœur de l'ADN culturel de l'humanité. Pour ce documentaire passionnant Renaud Barbier a écrit une musique à la hauteur du projet. Nous l'avions interviewé lors de la sortie du film de son frère – juillet 2014, « Le Dernier  Diamant » –  Il nous parlait de son futur travail avec Pascal Cuissot pour qui il avait composé la belle musique du documentaire sur « Vauban ». Il propose un voyage musical assez atypique mélangeant des instruments modernes par petites touches avec des bruits de pierres, des voix, et d'autres « instruments préhistoriques », tout ceci donnant un univers hors du temps. C'est du bon travail. Mais est-ce qu'on a envie d'écouter cette musique seule ? Peut-être aurait-il fallu faire une sorte de suite musicale, nous plongeant dans une œuvre de musique contemporaine, atonale, planante ; mais ce travail demanderait beaucoup d'efforts de la part du compositeur et surtout financier. Reste que le chalenge est  réussi.