Imprimer
Catégorie : BO en CDs

Réalisateur Pablo Berger. Musiques de Alfonso de Vilallonga. 1CD Milan : 399 455 2. Universal Music

« Blanca Nieves » est un film en noir et blanc, muet, avec des intertitres. L’histoire se passe dans les années 20. Les films étaient à l’époque muet et accompagnés par un orchestre symphonique dans les grandes salles. Ici, le réalisateur, dont c’est le troisième film, joue sur tous les codes de ce cinéma avec un certain humour noir hispanique. L’histoire est celle, bien sûr, de Blanche Neige, mise à la sauce espagnole, dans le monde de la tauromachie. Blanche Neige va s’enfuir de l’hacienda où commande une belle-mère acariâtre, et sera recueillie par sept toreros nains !

C’est un film totalement morbide. La musique est pendant tout le film le support à l’image. Elle est descriptive, un genre difficile à composer. Elle apportera de la gaité, de l’ironie, de la mélancolie, de l’émotion, comme on faisait à l’époque, et comme Hollywood, au début du parlant, a continué à le faire. Alfonso de Vilallonga, et surtout son arrangeur et orchestrateur Roman Gottwald, ont fait un travail important et très réussi. Cette musique vient de recevoir le Goya (Les Césars espagnol) de la meilleure musique.

Alfonso de Vilallonga est né à Barcelone, en 1960, dans une famille noble. Il a commencé à étudier la musique à Barcelone, puis au Berklee College de Musique, à Boston. En 1990, il fait sa première BO pour le film Inquisiteur de Rachel Schaaf, et enchaînera jusqu’à aujourd’hui avec Blanca Nieves. Parallèlement, il monte des spectacles de variétés à base de chansons françaises et américaines, et fait quelques albums de variétés.Il chante dans des comédies musicales (Candide de Bernstein) et compose pour le théâtre. S’il est apprécié et connu dans le monde hispanique, il n'est pratiquement pas connu en France. Le film, qui est une petite merveille d’inventivité picturale, aurait mérité une meilleure distribution. Il vaut largement le succès qu’a eu un autre film muet, The Artist. Mais ne polémiquons pas. Écouter la musique de ce CD  pour ce qu’elle est, est un vrai plaisir musical, où se mêlent chansons, interprétées par Silvia Pérez Cruz, morceaux de guitare flamenco, par Juan Gomömez, « Chicuello », un trio piano/ukulélé/ violoncelle, un duo violon/piano, et des morceaux symphoniques avec le grand orchestre Philharmonique de Bruxelles, dirigé par Robert Groslot. Cette bande sonore couvre une palette de couleurs, de styles assez vastes : de la musique dramatique de genre classique et orchestrale, des pièces plus folkloriques et gaies, avec instruments à vent, d’un genre très espagnol, et des pièces jazzy évoquant l’époque, les années 20. Cette diversité  raconte en musique le conte des frères Grimm. En 2008, il avait fait une belle composition pour le film de Brad Anderson : Transsiberien .