60 ans de vie musicale de 1945 à nos jours.

Henri-Claude FANTAPIÉ : 60 ans de vie musicale de 1945 à nos jours. Paris, L'HARMATTAN (www.harmattan.fr ), 2016, Collection Univers musical, 220 p.     23, 50 €.

Henri-Claude Fantapié est à la fois chef d'orchestre, compositeur, disciple, entre autres, de Henri Dutilleux et de Maurice Ohanna, directeur de Conservatoire et musicologue. Il vit donc la musique au quotidien, tant en composant qu'en dirigeant, en France comme à l'étranger et plus particulièrement en Finlande. Il est au contact de nombreuses personnalités du monde musical, enseigne la direction d'orchestre, forme de jeunes instrumentistes (en Europe, Afrique, Amérique) et rayonne d'abord avec l'Orchestre de chambre Les Solistes de Paris et l'Orchestre départemental de la Jeune Philharmonie de Seine-Saint-Denis. Ses nombreuses qualifications et sa vaste expérience lui permettent de poser un regard global et personnel sur la production musicale de 1945 à nos jours.

Essai sur le son mental. De résonner… à raisonner !

Colette MOUREY : Essai sur le son mental. De résonner… à raisonner ! (Préface d'Édith Weber), Paris, L'HARMATTAN (www.harmattan.fr ), 2016, 140 p. – 15, 50 €.

Colette Mourey est connue des lecteurs de L'Éducation musicale (cf. Lettre d'information n°101, mars 2016, avec la recension de L'intelligence musicale, livre amorçant déjà le présent essai). À la fois chercheur indépendant en Musicologie et guitariste de haut niveau, elle a été longtemps professeur de didactique et d'esthétique de la musique à l'Université de Franche-Comté (Besançon) et a participé à la formation des futurs professeurs à l'École supérieure du Professorat et de l'Éducation (ÉSPÉ). Compositeur prolifique ; on lui doit plus de 1000 compositions pour guitare, violoncelle, piano… (parues, en Suisse, dans sa collection aux Éditions Marc Reift).

 Beethoven.

Élisabeth BRISSON : Beethoven. 1Vol  Éditions Ellipses. Collection Biographies et mythes historiques, 2016, 400p (www.editions-ellipses.fr), 24,50€.

 

Un nouvel ouvrage consacré à Beethoven peut à première vue être considéré comme surabondant. Mais très vite on constate que l'on n'est pas en présence d'une simple biographie venant s'ajouter aux nombreuses précédentes. Élisabeth Brisson dans la première partie intitulée « Les étapes de la biographie créatrice de Beethoven » entend en effet bannir toutes anecdotes sujettes à caution et donner de Beethoven l'image d'un être humain qui certes est un génie, mais n'en est pas moins un personnage de son temps, totalement dévoué à son art et conscient de sa valeur. C'est un homme d'exception certes mais qui sait ce qu'il doit

Jack LANG : Pourquoi ce vandalisme d’État contre l’École ?  Lettre au Président de la République.

« Les marches du temps », Le Félin (www.editionsdufelin.com).  15 x 23 cm, 144 p.  14 €.Où l’ancien ministre, chiffres et solide argumentaire à l’appui, fait un tableau consternant des méthodes cyniques et des conséquences dramatiques de la politique scolaire menée sous l’actuelle présidence.  Delenda schola est  déplore-t-il dans la première partie de cette « Lettre ouverte » – laquelle s’articule ensuite en 9 parties : Faire pire avec moins / L’anti-formation des maîtres / Des

Jacques BONNAURE : Massenet

 10 x 19 cm., 186 p.  Actes Sud/Classica.  18 €.Dans son récent Saint-Saëns pour la même collection, Jacques Bonnaure avait montré un réel talent pour faire revivre une époque autour de son sujet.  On retrouve ce charme de fin conteur dans son Massenet qui fait pièce aux détracteurs des récentes générations ayant snobé le compositeur pour de mauvaises raisons (ou pas de raisons du tout, d’ailleurs !).  On rendra grâce à l’auteur d’avoir consacré une place quasiment égale à tous les opéras de Massenet, soulevant ainsi le voile d’oubli qui a injustement recouvert de magnifiques partitions, et ne versant pas dans la facile glorification des quatre ou cinq ouvrages qui n’ont besoin de nulle plume pour leur réputation.  Par moments, un manque d’investigation musicale semble

Béla Bartók.

Claire Delamarche : Béla Bartók. Préface de Vincent Warnier. Postface de Thierry Escaich. Fayard. 1 vol 15,50 x 22 cm, 1034 p, 39,-€.

 

 

 

Ce généreux volume vient combler une lacune, car rares sont les ouvrages en langue française consacrés à Béla Bartók. La musicologue Claire Delamarche effectue un gigantesque et exhaustif travail d'analyse de la production de l'auteur du Château de Barbe-Bleue. Il «  fait partie de ces compositeurs qui ont si bien connu et intégré la musique qui les a précédés qu'ils ont pu, sans posture, en inventer une nouvelle » dit joliment Thierry Escaich dans sa postface. C'est, en effet, tout sauf de la posture qui caractérise le musicien hongrois.

Musique-Mythe-Nature.

François-Bernard MÂCHE : Musique-Mythe-Nature. 1Vol. Aedam Musicae (www.musicae.fr ), 2015, 217p. (avec disque encarté) - 20 €.

François-Bernard Mâche est bien connu par son double engagement artistique et universitaire. Ses œuvres connaissent une très large diffusion internationale. Musicologue, Agrégé et Docteur ès-Lettres, il a assumé pendant une décennie les fonctions de Directeur du Département de Musique à l'Université de Strasbourg, et a été Directeur d'études à l'ÉHÉSS (École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris). En 2002, il a succédé à Ianis Xenakis comme Membre de l'Institut.

Mallarmé et la musique, la musique et Mallarmé.

Antoine BONNET, Pierre-Henry FRANGNE (dir.) : Mallarmé et la musique, la musique et Mallarmé. L'écriture, l'orchestre, la scène, la voix. Rennes, Presses Universitaires de Rennes (www.pur-editions.fr  ), 2016, 243 p. – 38 €.

D'entrée de jeu, le titre « réversible » annonce la teneur des contributions réunies par Antoine Bonnet et Pierre-Henry Frangne encore confirmé, si besoin était, par Mallarmé lui-même : « tout est là : je fais de la musique ». Les auteurs — ayant participé en mars 2015 à un Colloque à Rennes — se réclament des disciplines complémentaires suivantes : musicologie, composition et analyse musicale ; littérature, lettres et sciences humaines ; philosophie, philosophie de l'art et esthétique.

Écrits sur la musique

Jean COCTEAU : Écrits sur la musique. Textes rassemblés, présentés et annotés par David Gullentops et Malou Haine. Paris, Éditions VRIN (www.vrin.fr), Collection Musicologie, 2015, 646 p. – 32 €.

Cette publication hors pair résulte d'un travail à deux auteurs (de 2005 à 2015) qui, avec une méthodologie exemplaire, ont regroupé 310 textes et 137 illustrations réalisés par Jean Cocteau entre 1910 et 1963. Cette imposante moisson, patiemment engrangée, fait l'objet de minutieuses confrontations, notamment au sujet des variantes entre les manuscrits et leur publication, puis de judicieuses annotations projetant un éclairage explicatif grâce à la complémentarité pluridisciplinaire des Professeurs Malou Haine, musicologue, et David Gullentops, Directeur des Cahiers Jean Cocteau.

 La Grande École française du piano.

Catherine Lechner-Reydellet. La Grande École française du piano. Préface : Aldo Ciccolini. 1 vol Éditions Aedam Musicae, Collection Musiques XX-XXIe siècles,  2015, 427 p.  35€.

 

Catherine Lechner-Reydellet, écrivaine mais aussi pianiste et professeure au conservatoire de Grenoble, à n'en pas douter connaît son affaire lorsqu'elle interroge 41 pianistes français pour tenter de nous aider à caractériser ce que serait la Grande École française de piano. Mais à la fin de l'ouvrage on en vient plutôt à s'interroger sur la pérennité d'une telle école plus que d'avoir la certitude qu'elle survit. En fait en refermant cet ouvrage on se pose la question bien plus générale : existe-t-il encore des écoles nationales ?

Le quatuor d'une vie.

Valentin BERLINSKY :  Le quatuor d'une vie. 1Vol, Éditions Aedam Musicae (www.musicae.fr), 2015, 299 p – 25€.

 

Les Éditions Aedam Musicae donnent accès à de remarquables textes dans le domaine musical. Ainsi en est-il de l'ouvrage « Valentin Berlinsky, le quatuor d'une vie », traduit par la petite fille du légendaire violoncelliste du quatuor Borodine, Maria Matalaev. On peut y lire des textes de la main même de Valentin Berlinsky mis en forme par Vera Teplitskaya à partir de ses carnets scrupuleusement tenus. Elle a aussi pu s'entretenir avec lui ainsi qu'avec des proches de l'artiste. Le livre est complété par de très riches annexes qui permettent d'avoir par exemple connaissance des concerts du quatuor que Valentin Berlinsky considérait comme mémorables, ceux qui avaient pour partenaire Sviatoslav Richter, la liste des pays et années des tournées, le répertoire du quatuor....Autrement dit une véritable mine d'informations !

BEETHOVEN, sa vie, son œuvre », n°18

Association Beethoven France & Francophonie (www.beethoven-France.org ), 1er Semestre 2016, 136 p. - 10 €.

Cette publication semestrielle est destinée aux membres de l'Association et également aux mélomanes auxquels, conformément à ses objectifs, elle apporte de nombreux éléments parfois inédits sur la vie et l'œuvre de Beethoven. La première partie s'adresse aux lecteurs curieux ; ils y trouveront des informations sur ses domiciles successifs : plusieurs maisons à Vienne, par exemple la Pasqualatil-Haus, les appartements à la Mölkerbastei, à Herzendorf, à Heiligenstadt, entre autres, permettant de localiser la genèse et la création de ses œuvres, de visualiser son cadre de travail, mais aussi de connaître ses fréquentations ou encore les lieux de concerts, sans oublier ses déplacements.

 L'orchestre à cordes sous Louis XIV.

Jean DURON, Florence GÉTREAU (dir.) : L'orchestre à cordes sous Louis XIV. Instruments, répertoires, singularités. Paris, Éditions VRIN (www.vrin.fr ), Collection MusicologieS, 2015, 468 p. – 29 €.

La musique a largement contribué au grand prestige de la Cour de Louis XIV (1638-1715) qui disposait des « Vingt quatre Violons du Roi », des « Petits violons de la Chambre » et de la présence de compositeurs célèbres : Henry Du Mont (1610-1684), Jean-Baptiste Lully (1632-1687), Marc-Antoine Charpentier (1643-1704), Michel-Richard De Lalande (1657-1726), entre autres.

Les querelles musicales dans les écrits esthétiques et littéraires après 1750

Laurine QUETIN (dir.) : Les querelles musicales dans les écrits esthétiques et littéraires après 1750,  Revue MUSICORUM n°17, (www.revuemusicorum.com ), 2016, 175 p. 29 €.

La Querelle des Bouffons a fait couler beaucoup d'encre et révélé les démêlés entre les tenants de la musique italienne et ceux de la musique française. Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), pro italien, n'a-t-il pas, dans sa Lettre sur la musique française (1753), affirmé : « Les Français n'ont point de musique et n'en peuvent avoir, ou que, si jamais ils en ont une, ce sera tant pis pour eux » ? Rappelons que Christoph Willibald Gluck (1714-1787) a, lui aussi, suscité des polémiques.

Georges MIGOT, Bulletin n°29.

Haguenau, Les Amis de l'œuvre et de la Pensée de Georges Migot,  (

www.georges.migo.info  ), février 2016, 52 p.

Ce Bulletin, paru en 2016, à l'initiative d'Odile Charles et d'Emmanuel Honegger, marque les 40 ans de la disparition de Georges Migot. Il fait le point de l'actualité : Fonds de Bibliothèques (BNF, Royaumont) ; projets de l'Association : nouveau CD en préparation avec 4 manuscrits inédits ; publications, recensions, concerts, concours... et, par ailleurs, rappelle le CD : Clairières dans le ciel (Les Musiciens et la Grande Guerre, Vol. 13)  paru en 2015 sous le Label Hortus (cf. rubrique Le bac du disquaire).

Les espaces de la musique

Antoine Pecqueur : Les espaces de la musique. 1Vol 24x28 cm, 288 p, 550 illustrations couleurs, 2015, Éditions Parenthèses, collection architectures / Philharmonie de Paris, 36 €.

 

Les éditions Parenthèses/Philharmonie de Paris viennent de publier un superbe ouvrage intitulé « Les espaces de la musique » qui intéressera aussi bien l'architecte que le musicien praticien ou simplement mélomane. Son auteur, Antoine Pecqueur, journaliste à la chaîne de télévision Mezzo est aussi musicien, bassoniste se produisant au sein d'ensembles d'instruments anciens tels que Les Siècles ou la Chambre philharmonique, ou d'ensembles de musique contemporaine tel que Linea.

Riccardo MUTI. Prima la musica

Mémoires. 1 vol. Editions de l’Archipel. 2014, 240 p, 21€. www.editionsarchipel.com.

 

Une biographie du grand maestro italien qui ravira tous ses nombreux admirateurs. Musicien et chef d’orchestre hors normes, né en 1941 à Naples, violoniste à huit ans, pianiste émérite, successivement chef du Mai musical florentin, du Philharmonia Orchestra, de l’Orchestre Symphonique de Philadelphie, de la Scala de Milan pendant presque vingt ans, et depuis 2010 de l’Orchestre de Chicago. Une carrière brillante et exemplaire.

Michel Gérard : Le Hautbois. Histoire et évolution.

Sampzon, DELATOUR FRANCE  (www.editions-delatour.com), 2015 (réf. BDT 0067), 131 p. – 20 €.  Play list YouTube https://www.youtube.com/user/editionsdelatour.fr

Les publications récentes (livres et disques) privilégient volontiers les instruments de musique et le répertoire adéquat cultivé par les compositeurs contemporains. Michel Gérard s'adresse à un large public, néophyte ou professionnel. Ses descriptions organologiques sont associées à plus de 200 illustrations et photographies, dont certaines inédites. La lecture peut être accompagnée par l'écoute d'enregistrements concernant l'esthétique contemporaine (cf. play list).

Pascal TERRIEN : Réflexions didactiques sur l'enseignement musical

Sampzon, DELATOUR FRANCE  (www.editions-delatour.com), Collection Musique/Pédagogie, 2015, 169 p. (BDT 0070) – 15 €. 

Le sous-titre : Approches théoriques, études de cas, épistémologie et histoire des pédagogies résume à lui seul les préoccupations pédagogiques et l'orientation didactique de Pascal Terrien, Maître de Conférences à l'Université d'Aix-Marseille et Professeur de Sciences de l'Éducation au CNSMD de Paris (Département de Pédagogie).

François ROSSÉ, Thierry ALLA et alia : Questions de tempéraments.

Sampzon, DELATOUR FRANCE  (www.editions-delatour.com), 2015, 104 p. (réf. BDT 0073) – 23 € (avec DVD encarté).

Tempéraments, Association bordelaise de compositeurs (fondée en 1998), a pour objectif d'encourager, promouvoir et diffuser la création musicale (édition, création, enregistrement, concerts…) ; à ce titre, elle a organisé une rencontre hors du commun « en résidence »  autour de questionnements compositionnels.

Le mouvement orphéonique français

Centre de documentation pour l'Art Choral, Cahier répertoire : Le mouvement orphéonique français. Dijon, LAB (Liaison Arts Bourgogne) (www.le-lab.info ), n°11, octobre 2015, 43 p. -10 €.

Comme le fait observer Françoise Passaquet, le mouvement orphéonique remonte à la fin du XVIIIe siècle, évolue lors de la Révolution française car le peuple doit chanter aux fêtes particulières — cf. Hymnes d'Étienne-Nicolas Méhul (1763-1817), de François-Joseph Gossec (1734-1829).

« Mozarteum. Das erste Haus für Mozart ».

Photos de Fritz von der Schulenburg. 1 vol. 26x28 cm, Internationale Stiftung Mozart, Mozarteum/Strube Verlag (www.strube.de) (VS 9169), 2014, 184 p., 233 Illustrations. 34, 50 € (+ frais de port : 15 €).