Francesco SPAMPINATO : Les métamorphoses du son. Matérialité imaginative de l’écoute musicale. Préface de G. Stefani. « Sémiotique et philosophie de la musique », L’Harmattan.  Index, bibliographie. 204 p., 19 €.

Qu’est-ce qui est à l’œuvre quand, d’un commun accord, une pièce de Debussy stimule un imaginaire aquatique ?  Cet ouvrage de sémiotique traite des discours métaphoriques qui rendent compte de l’expérience musicale. Il sonde ainsi les racines corporelles de la métaphore avant d’en déchiffrer les productions comme expressions d’archétypes, tels les quatre éléments (Bachelard).  La convergence interdisciplinaire de théories de référence (« affects de vitalité » de Stern, Globalité des langages de Guerra Lisi & Stefani ou philosophie de Jankélévitch) rend la recherche de Fr. Spampinato aussi solide que stimulante, d’autant que la clarté de ses énoncés en autorise l’accès au non-spécialiste.