René GERBER : Les exigences de l’art. Drize (Suisse), Éditions Papillon (www.editionspapillon.ch ), 2003, 223 p. - 50,- CHF

René Gerber est né à Travers (Canton de Neuchâtel), le 29 juin 1908 et mort le 21 octobre 2006. À Paris, il a été l’élève de Paul Dukas, Nadia Boulanger et Robert Siohan. Après avoir enseigné au Collège Latin de Neuchâtel de 1940 à 1947, il a été directeur du Conservatoire de cette ville (1947-1951) et a fondé une Galerie d’art. Son Catalogue comporte 233 œuvres ; dans le sillage du néoclassicisme et de la « clarté française », il a composé des œuvres symphoniques, 15 Concertos de chambre, des pièces vocales et pour piano, une seule œuvre d’orgue. Il pratique à la fois tonalité, modalité et, occasionnellement, polytonalité.



Ce livre (accompagné de la liste d’errata et de remarques diverses) — aboutissement de quelque 60 ans d’expérience — comporte des réflexions authentiques, des jugements personnels ainsi que quelques vérités premières. En fait, il ne prend en considération que l’objet d’art sans tenir vraiment compte de son effet sur le récepteur. L’auteur s’interroge sur l’essence même de l’art qui est, selon lui, paradoxalement « indéfinissable dans son essence, sa source affective et imaginative et, en même temps, définissable dans sa réalisation, dans la chose faite. » Il pose la question : « qu’est-ce qui fait qu’une œuvre est un chef-d’œuvre ? ». Quatre conditions doivent être remplies : style, forme, individualité et densité. Il s’appuie sur des réflexions de musiciens : J. S. Bach, W. A. Mozart, R. Schumann, Cl. Debussy ; de peintres : G. Courbet, E. Delacroix, P. Cézanne, P. Picasso et d’auteurs : G. Flaubert, M. Proust… Il dénonce les modes passagères et les « fumisteries ». Ses réflexions font l’objet de 5 chapitres : 1. De la nature à l’œuvre d’art ; 2. Unicité des arts ; 3. Composition de l’œuvre d’art ; 4. L’art au XXe siècle ; 5. Propos d’artistes, auxquels s’ajoutent une Postface et la Conclusion ainsi qu’une abondante Bibliographie (p. 205-211, sur 2 colonnes) et un très utile Index des noms, sans oublier les illustrations appropriées (p. 97-112).

Selon le Docteur Jean-Jacques Perrenoud, Président de la Fondation René Gerber : « Les exigences de l’art représente l’aboutissement de soixante ans de réflexion consacrée à l’art. Certaines opinions pourront surprendre, voire choquer le lecteur, mais la pertinence du propos finira, j’en suis sûr, par emporter sa conviction » (Préface, p. 9). Commencé, repris et finalement publié, cet ouvrage « pas comme les autres » invitera à la réflexion approfondie.