Promenade dans la forêt

Sylvia FILUS : Promenade dans la forêt, pour violoncelle & piano.  Armiane : EAL 439.

Voici une fort jolie pièce de cette compositrice polonaise, en France depuis l’âge de 16 ans, surtout connue pour ses musiques de film.  Exigeante pour le pianiste comme pour le violoncelliste, cette pièce est pleine d’originalité et de charme dans un style primesautier de bon aloi.

Partita en ut mineur

Alain BERNAUD : Partita en ut mineur, pour violoncelle seul.  Combre : C06708.

Cette partita est à la fois moderne, par son écriture, et classique, par sa forme. Prélude, Allemande, Sarabande, Gavotte et Gigue se succèdent dans une jubilation communicative.  Une très belle œuvre de ce toujours jeune compositeur

Max MÉREAUX : Eau-forte, pour violoncelle & piano

Max MÉREAUX : Eau-forte, pour violoncelle & piano.  Armiane (www.armiane.fr).  Distr. Fortin (tél. : 01 48 74 28 21).  21 x 30 cm, parties séparées (violoncelle / violoncelle & piano).

De la plume du très prolifique Max Méreaux, cette nouvelle partition (destinée à des étudiants de 3e cycle, mais qui n’en devrait pas être moins appréciée au concert) fait se succéder plages expressives et séquences véloces.  Tel un mouvement de concerto, Eau-forte comporte une cadence.

Maurice JOURNEAU (1898-1999) : Sonate pour violoncelle & piano op.16

Maurice JOURNEAU (1898-1999) : Sonate pour violoncelle & piano op.16 (1930).  Armiane (www.armiane.fr).  Distr. Fortin (tél. : 01 48 74 28 21).  21 x 31 cm, parties séparées (violoncelle / violoncelle & piano).

Composée à Nice, cette Sonate en 3 mouvements (Modéré, Lent, Vif) fut créée à Paris, Salle Cortot, le 18 avril 1931.  Fort mélodieuse et techniquement accessible, elle entrera – n’en doutons pas - au répertoire de nombre de violoncellistes (cf. www.journeau.com).

Barbara MARCINKOWSKA : Nous jouons du violoncelle

Barbara MARCINKOWSKA : Nous jouons du violoncelle.  Éditions Armiane (www.armiane.fr).  Distr. Fortin (tél. : 01 48 74 28 21).  22 x 30 cm, parties séparées (violoncelle / violoncelle & piano).  CD inclus.

Après Je commence le violoncelle, Barbara Marcinkowska (éminente concertiste, professeur au CNR de Versailles) a fait appel, pour ce nouvel album à divers compositeurs contemporains : Kanako Abe, Jean Aubain, Régis Campo, Michel Chanard, Amaury du Closel, Danièle Corsi, Sylvia Filus, Renaud Gigord, Maria Kovla, Piotr Moss, Alina Piechowska, Philippe Raynaud, Baptiste Tavernier.  Tous arrangements signés Piotr Moss.  Quant aux morceaux, études et exercices de la 1re partie (à propos, notamment, des « positions »), ils ont été composés par Barbara Marcinkowska.  Le CD inclus réunit 24 pièces interprétées par l’auteur & l’un de ses plus brillants élèves du CNR, Pierre Chaniot (11 ans).

Guy PRINTEMPS : Sonate pour violoncelle & piano

Guy PRINTEMPS : Sonate pour violoncelle & piano.  Combre : C06646.

Destinée à une fin de second cycle ou à un troisième cycle, cette sonate de forme traditionnelle comporte un Allegro non troppo à la rythmique changeante, un Andante paisible et un troisième mouvement qui, après une cadence a piacere du violoncelle s’élance dans un allegretto giusto redoutable.  Ajoutons que la partie de piano, véritable partie concertante, demande également un pianiste chevronné.

 

Lucien GUERINEL : Suite en quatre

Lucien GUERINEL : Suite en quatre pour deux violoncelles.  Combre : C06684.

Cette suite comporte quatre mouvements, trois dans un tempo plutôt calme, et un quatrième aux rythmes endiablés.  Né en 1930, ce compositeur, à la fois autodidacte par certains aspects mais doté d’une solide formation, nous propose une œuvre résolument contemporaine par son écriture et son discours.

Frédéric BORSARELLO : Pas de vacances, Monsieur l’Archet

Frédéric BORSARELLO : Pas de vacances, Monsieur l’Archet.  Fresque instrumentale pour violoncelle & bras droit solo.  Delrieu : GD 40 020.

Attention, il ne s’agit pas d’un recueil d’exercices mais d’une œuvre véritable mettant en jeu, sur les cordes à vide, toutes les possibilités de jeu traditionnelles ou contemporaines avec l’archet et/ou la main droite.  Deux parties dans cette fresque : « Marche » et « Au temple ». Malgré l’absence de main gauche, cette pièce demande un violoncelliste déjà averti.

Camille SAINT-SAËNS : Allegro appassionato

Camille SAINT-SAËNS : Allegro appassionato pour violoncelle avec accompagnement de piano op.43. Urtext. Bärenreiter : BA 9047.

Voici, dans sa version première avec accompagnement de piano, cette œuvre que Saint-Saëns a ensuite transcrite pour violoncelle et orchestre.  L’édition « Urtext » publiée ici est précédée d’une copieuse préface en français donnant de précieuses indications sur la manière dont l’auteur concevait l’interprétation de sa musique.  Même lorsqu’il écrit « appassionato », Saint-Saëns reste opposé à toute emphase.  La partition est bien entendu suivie d’abondantes et très intéressantes notes critiques.

 

Guy PRINTEMPS : Sonate pour violoncelle & piano

Guy PRINTEMPS : Sonate pour violoncelle & piano.  Combre : C06646.

Ce compositeur à la carrière éclectique nous offre ici une œuvre exigeante mais écrite dans l’esprit de toute son œuvre, qui met une forme aboutie au service de l’émotion.

 

Sicilienne, op. 78
  • Gabriel FAURÉ : Berceuse, op. 16.  Difficulté : moyenne à difficile.  Parties séparées (CB 217).
  • Gabriel FAURÉ : Sicilienne, op. 78.  Moyenne difficulté.  Parties séparées (CB 189).
Jean-Michel FERRAN : Striages de lumière pour violoncelle & piano.

Jean-Michel FERRAN : Striages de lumière pour violoncelle & piano.  Delatour : DLT0940.

Ces trois pièces pour violoncelle ont été écrites sur des chorals de Bach pour évoquer les vitraux de Soulages à l’Abbaye de Conques. Elles font appel à toutes les techniques contemporaines, aussi bien pour le piano que pour le violoncelle. Fulgurances, jeux de lumière, puis évocation de la nuit, jeu sur les sonorités, des plus éclatantes aux plus mystérieuses, réminiscences de chorals : d’une grande richesse, ces pièces demandent des interprètes maîtrisant parfaitement toutes les ressources de leurs instruments.

 

« FacsiMusic »

Michel CORRETTE : Les délices de la solitude.  Sonates pour violoncelle, viole, basson avec basse continue. 1740.  « FacsiMusic ».  Anne Fuzeau Productions : 50164.

On connaît le principe de cette édition qui donne le fac-similé sans aucun commentaire, afin de rendre moins onéreux l’accès à des partitions destinées à être jouées telles quelles.  C’est tout à fait le cas de ces six sonates fort intéressantes. Bien sûr, il faudra réaliser la basse mais, fort heureusement, c’est redevenu un exercice bien connu des jeunes musiciens, au moins des vrais…

 

 Six Pièces pour violoncelle seul

Pablo ORTIZ, Jean-Paul DESSY & Max PINCHARD : Six Pièces pour violoncelle seul, Les Éditions du Chant du Monde (31-33, rue Vandrezanne, 75013 Paris. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : VC 4592.  29 p.  26 €.

Pablo Ortiz est l’auteur de Five little Milonguitas reposant sur des tangos ou des milonguitas argentins traditionnels et de Manzi, proche de l’improvisation, particulièrement expressive, en hommage à Homero Manzi, important poète de l’histoire du tango.  Jean-Paul Dessy s’inspire de textes bibliques (Sophonie, Amos) ou apocryphe (Baruch) exigeant une technique chevronnée avec notamment des vibratos d’archets et des arpèges très distendus spéculant sur l’aigu, beaucoup de souplesse et un phrasé très précis, ainsi que des rythmes subtils.  L’ouvrage se termine par L’eau blessée II de Max Pinchard, exploitant les contrastes de nuances et de mouvements.  Ces fascicules, très bien gravés, permettront de renouveler le répertoire pour violoncelle.

Album pour 2 et 3 violoncelles.

Philippe RACINE & Pablo ORTIZ : Album pour 2 et 3 violoncelles.  Les Éditions du Chant du Monde : VC 4593.  31 p. (+ parties séparées).

Première exigence pour les interprètes : se munir d’un chronomètre, d’un diapason à titre de repère, et d’un métronome, car il est indispensable de respecter le mouvement pendant toute la pièce.  En effet, dans Volons le ciel (2005), Philippe Racine spécule sur les nuances extrêmes (sfff ppp), la profusion d’altérations, les trilles imposants, entres autres.  Trois pièces de Pablo Ortiz : Monjeau, El Jefe (renan), Firpo, de facture plus classique et d’accès plus facile, exigent notamment un jeu égal, des rythmes et une certaine passion.  Un répertoire à découvrir.

Instants.

Annick CHARTREUX : Instants.  Éditions Henry Lemoine(28777 H.L.).

Il n’est certes plus besoin de vanter les éminentes qualités qui caractérisent les œuvres de cette magnifique compositrice - qu’elles fussent naguère inspirées par le jazz ou qu’elles soient aujourd’hui d’une écriture résolument contemporaine.  Cinq Instants de haut privilège…

Hatti au collège

Hatti au collège, cahier pour les classes de 6e (AZ 1831), a été conçu - en phase avec les nouveaux programmes - par quatre professeurs d’Éducation musicale (Stéphanie Minier, Véronique Nicole, Philippe Picone, Hélène Mirobent) & un professeur d’Arts plastiques (Benoît Mirobent), tous enseignants dans les Hauts-de-Seine.  Ludique, clair et synthétique, alliant intelligemment musiques « actuelles » & musique savante, cet ouvrage [articulé en 3 parties : Histoire de la musique & histoire de l’art/ Pratiques vocales & instrumentales/ Jeux] devrait aisément trouver son public-cible.  Livret du professeur (AZ 1832).

Vert Soleil

Philippe GOUDOUR : Bleu Soleil, 3 pièces pour flûte à bec soprano (ou flûte traversière) & clavier.  Vert Soleil, 14 pièces pour flûtes à bec soprano, alto, ténor (ou flûtes traversières) & clavier.  Soleil Émeraude, pour flûtes alto, ténor & clavier (en annexe : exercices pour l’alto).  Collection « Soleil ».  Parties séparées & conducteur.  À l’usage des élèves de 1er cycle de conservatoire. 

 La maison des notes.

Guy PRINTEMPS : La maison des notes Vol. 1 (AZ 1760). « Apprivoiser la musique ».  Formation musicale, 1er cycle.  À partir de 6 ans.  Chaque chapitre correspond au travail d’une semaine.  Objectifs : lecture aisée des notes & des rythmes/ « photographie » des notes (en évitant les mouvements conjoints)/ travail sur le « système-piano » (portées en clés de sol et de fa)/ dissociation du rythme & de la pulsation/ découverte des principales conventions d’écriture (altérations notamment).

Joutes saisonnières

Pierrette MARI : Joutes saisonnières, 4 pièces pour flûte traversière & guitare (AZ 1827).  Sous la plume de la chère Pierrette Mari, voilà de bien récréatives pièces de concert.  Pour musiciens chevronnés, cependant…

Bernard de VIENNE : e4-e5 (ca 2’00), cf6 (ca 2’05).

Bernard de VIENNE : e4-e5 (ca 2’00), cf6 (ca 2’05).  En référence au jeu d’échec, voilà deux pièces (faciles d’accès) pour piano seul.  Blog (ca 4’30), pièce pour saxophone alto (fin de cycle 2/ cycle 3), est constituée d’une mosaïque de fragments qui - avec le recul nécessaire - doit apparaître dans son unité.  D’une intéressante gageure !

La légende de Ponthus pour violoncelle & piano.

Guillaume LEBERT : La légende de Ponthus pour violoncelle & piano.  Lafitan : P.L.1923. Cette pièce de niveau préparatoire nous conte l’histoire d’un fils du roi de Galice qui, chassé de son pays par les Sarrasins, s’enfuit pour se réfugier en Bretagne où il finira, après bien des péripéties, par épouser la belle Sidoine.  L’auteur conseille de se laisser inspirer par le texte écrit pour interpréter cette œuvre empreinte d’un caractère modal et de rythmes censés nous replonger à l’époque de la Table Ronde.  Et comme disait Charles Trenet : « Il suffit pour ça d’un peu d’imagination… ».