Franz SCHUBERT : Sonate für Arpeggione und Klavier D 821. Version pour Violoncelle et piano, éditée d’après les sources par Christa Jost et Gerhart Darmtadt. Wiener Urtext Edition, Schott/Universal Edition : UT 50402.

Comme toujours chez Schott, nous avons, et c’est bien agréable, une édition trilingue. La préface est signée des deux éditeurs et traduite par Geneviève Geffray. Elle reprend en détail l’histoire de cette œuvre d’abord oubliée de Schubert avant de devenir l’une de ses plus célèbres. L’édition présente s’appuie en règle générale sur l’autographe de Schubert conservé à la Bibliothèque Nationale de France. Il faut en louer par ailleurs la clarté notamment dans la graphie : les indications critiques ne gênent en rien la lisibilité de cette partition vraiment faite pour le confort des instrumentistes.