Mihály TEMESVÁRI : Ma première année de violoncelle. Delatour : DLT2468.

La préface de Renaud Déjardin résume bien le propos de cette méthode : « Ces cahiers ne sont pas l’oeuvre inspirée d’un nouveau professeur visionnaire mais le résultat de nombreuses années d’un travail pédagogique acharné par quelqu’un qui est né pédagogue. » Quant à l’auteur, il précise : « Dans le flot des méthodes récentes, le présent ouvrage peut sembler rébarbatif et peu ludique. C’est un choix assumé ». Au professeur de donner une chaire musicale à ces exercices par le choix judicieux d’oeuvres musicales adaptées. Cette méthode peut paraître un squelette, mais là où il n’y a pas de squelette, il n’y a qu’un amas de chair informe. La technique n’est pas une fin en soi, mais sans elle, il n’y a pas de musique non plus. C’est donc un ouvrage fondamental pour l’apprentissage de l’instrument.