Max MÉREAUX : Calligramme pour viole de gambe. Armiane : EAL516.

L’auteur affectionne cette écriture pour des instruments réputés « anciens » mais dont la couleur particulière mérite de vivre et de s’exprimer dans des œuvres d’aujourd’hui. Le discours est lyrique, reste dans un environnement vaguement tonal, et est d’une grande beauté.