Il est permis de penser, d'après la numérotation, que ce recueil est le premier à être publié en forme d'édition participative (voir en tête de cet article). Ces quinze pièces pour basse de viole sont fort intéressantes. Ce ne sont point des pastiches, pas des exercices non plus à proprement parler, même si elles seront évidemment utilisées comme telles. Il s'agit plutôt d'une « défense et illustration » de cet instrument délaissé pour des raisons historiques mais qui mérite de retrouver une place dans la famille des cordes. L'auteur s'y emploie avec beaucoup de bonheur.