Sine nomine

Émile LELOUCH : Sine nomine pour trompette & piano.  Combre : C06712.

 

De niveau moyen et DFE, cette œuvre d’un compositeur chevronné se déroule en un flux ininterrompu, avec certains passages plus lents, qui cependant ne rompent pas le déroulement dansant de l’ensemble.  Cette œuvre, musicalement très intéressante, fait appel à toutes les qualités de l’instrumentiste.

 

Aleria.

Pascal PROUST : Aleria.  Petite suite pour trompette ou cornet solo.  Combre : C06655.

Écrite pour les jeunes élèves de fin de premier cycle, cette suite en sept courts mouvements pour trompette seule est un « exercice-jeu ».  Destinée à permettre à l’élève d’aborder les nouvelles techniques d’écriture musicale de façon non rébarbative, elle peut donner lieu à un mini-spectacle, chaque mouvement illustrant un épisode de la vie romaine (200 ans av. J.C.) de la ville d’Aléria, en Corse : lieu, personnages, poursuite… L’imagination peut se donner libre cours !

André TELMAN : L’automate rêveur

André TELMAN : L’automate rêveur pour trompette sib ou ut, ou cornet & piano. Lafitan : P.L. 1960.

De niveau 1er cycle, 3e année, cette pièce nous présente un automate plein de sensibilité et de fraicheur… Il est difficile de ne pas se laisser séduire par cet automate, d’abord conforme à sa réputation, puis qui se laisse entrainer dans un rêve poétique avant de se réveiller doucement et de revenir à sa première nature. Vous aurez compris que cette pièce est de forme A-B-A, mais avouez qu’ainsi, c’est bien moins séduisant !

Julien PONDÉ : To Infinity

Julien PONDÉ : To Infinity pour trompette sib ou ut ou cornet & piano. Lafitan : P.L. 2113.

C’est sur l’océan que nous entraine l’auteur, un océan tantôt calme, tantôt plus agité, aux couleurs changeantes… De niveau assez difficile, cette pièce est pleine de poésie en même temps que de contrastes. En deux minutes quinze, nous sommes plongés dans des atmosphères diverses et bien agréables à découvrir.

Jérôme NAULAIS : La Mexicana

Jérôme NAULAIS : La Mexicana pour trompette en ut ou sib ou cornet & piano. Lafitan : P.L. 1954.

Inspirée directement du folklore mexicain, cette pièce est bien réjouissante et sans grande difficulté. Valse lente, Lento, Cha-cha, Malagueña… les différentes danses nous entrainent dans une ambiance résolument sud-américaine du meilleur aloi.

Claude-Henry JOUBERT : Sérénade à cheval

Claude-Henry JOUBERT : Sérénade à cheval pour trompette ou cornet en sib avec accompagnement de piano.  Fin du premier cycle.  Lafitan : P.L.1976.

On ne présente pas Claude-Henry Joubert et son humour ravageur.  Mine de rien, à travers cette chevauchée destinée à délivrer une jeune fille prisonnière du chef indien, trompette & piano sont invités au dialogue et à l’improvisation.  La collection « Sérénade » est en effet consacrée à des pièces faisant appel à une écriture contemporaine et à quelques essais d’improvisation simple.  On ne peut résister au plaisir de citer les trois solutions proposées par l’auteur pour terminer l’œuvre : « Jouer très joliment, avec beaucoup d’expression amoureuse : - la tonique si la jeune fille épouse le chef indien ; - la médiante, si la jeune fille épouse le capitaine de cavalerie ; - la dominante, si la jeune fille retourne au conservatoire en classe de trompette. »

 

André GUIGOU : Château de sable

André GUIGOU : Château de sable pour trompette sib ou ut ou cornet & piano.  Lafitan : P.L.1964.

On peut imaginer la construction de ce château de sable, les difficultés puis le triomphe final suggéré par l’indication « fièrement » !  Il s’agit d’une pièce pour débutant mais qui comporte déjà un dialogue avec le partenaire pianiste.  Ce sera un agréable moment pour deux jeunes interprètes.

 

Leonello CAPODAGLIO : Concerto Angelico

Leonello CAPODAGLIO : Concerto Angelico, pour trompette & piano.  Anne Fuzeau Productions : 8655.

Ce concerto en trois courts mouvements d’un compositeur et homme de lettres italien, existe aussi en version avec orchestre.  C’est une œuvre pleine de charme et de vie.

 

La Belle Époque

Stéphane LORIDAN : La Belle Époque pour trompette en sib (ou ut) ou cornet & piano. Lafitan : P.L. 1833.

Construite sur le mode des fanfares, polkas et autres morceaux de la Belle Époque, si bien illustrée par les rouleaux enregistrés par la Musique de la Garde républicaine et (bien qu’il ne soit pas nommé) dotée de l’inévitable trio un peu sentimental, cette pièce pleine d’humour devrait séduire les instrumentistes de fin de premier cycle. La partie de piano est tout à fait abordable.

 

Justin, le petit lapin

André TELMAN : Justin, le petit lapin, pour trompette en sib (ou ut) ou cornet & piano. Lafitan : P.L. 1788.

Ce charmant petit lapin permettra au trompettiste débutant de charmer son auditoire. La partie de piano demande un instrumentiste déjà aguerri mais ne manque pas d’attrait.

Élégie

Jean-François PAILLER : Élégie pour trompette en sib & piano.  Delatour : DLT0789.

Cette pièce, assez facile pour la trompette, un peu moins pour le piano, se meut dans un langage qui, tout en restant classique, n’est pas moins original et demande aux deux instrumentistes ce sens de la mélodie et du phrasé qui fait de vrais musiciens. Voilà qui change des fanfares trop souvent dévolues à la trompette…

 

Cortège Fantasque

Francis COITEUX : Cortège Fantasque pour trompette en sib & piano.  Delatour : 1804.

Ce cortège est apparemment traditionnel dans sa forme : un Allegretto capricioso entourant un Meno mosso cantabile qui rappelle le « trio » traditionnel des airs de fanfare. Mais le clin d’œil à Chabrier est présent d’un bout à l’autre d’une pièce pleine d’humour et de charme. Fantasque ? On dirait aujourd’hui un peu « déjantée »… Ce n’est pas très difficile, ni pour le trompettiste ni pour le pianiste, mais c’est fort plaisant.

 

Le petit poney

André GUIGOU : Le petit poney pour trompette sib ou ut & piano.  Lafitan : 1811.

Cette petite pièce très facile invite à la promenade. Elle présente un parcours musical plein de bonhommie et de charme. La partie de piano est assez facile.

 

De bon matin !

Gérard LENOIR : De bon matin ! pour trompette sib ou ut & piano. Lafitan : 1874.

Construite sur un rythme obstiné, cette pièce de niveau élémentaire est pleine d’un entrain communicatif. Une partie doit même être jouée « d’un air dégagé et content de soi » ! Tout un programme !

 

Initiation au jazz pour trompette

Michel PELLEGRINO : Initiation au jazz pour trompette : jouez les grands thèmes du jazz ! St James Infirmary, Jericho, Nobody knows, Let my people go, The house of the rising sun, Joe Turner, Teacher’s Blues, Bucket’s got a hole in it.  Album + CD.  Lemoine : 28 564 HL.

L’ambition de l’auteur n’est pas d’enseigner le jazz, mais de donner au trompettiste débutant un outil qui lui permette de s’éveiller à l’écoute et l’interprétation de cette musique. Il ne s’agit pas d’un enchaînement de pièces, mais d’une véritable initiation à l’exécution et à l’improvisation.  Une brève histoire du jazz précède l’ensemble.  Au fil du recueil, on trouve les accords, le tableau des gammes pentatoniques et des gammes blues.  Quant au CD, c’est un outil fondamental : il présente non seulement les morceaux réalisés et le play-back, mais aussi des exemples d’improvisation et les éléments fondamentaux pour se lancer et faire les premiers pas.

Deux pièces pour trompette solo

Odette GARTENLAUB : Deux pièces pour trompette solo. Combre : C06632.

Ces deux courtes pièces, d’un niveau de 3e cycle, ne sont pas d’abord de redoutables exercices, mais avant tout de la bonne et saine musique, d’une verdeur et d’une tonicité réjouissante, pleine de jeunesse et d’audace.

VESPERAL pour 6 trompettes.

Jean-Louis PETIT : VESPERAL pour 6 trompettes. Fuzeau Classique : 8654.

Rappelons d’abord que le site de ces éditions classiques, devenu « Anne Fuzeau Productions » est désormais : http://www.editions-classique.com Cette pièce, composée de deux mouvements rapides encadrant un moderato, est bien à l’image de ce compositeur, élève de Messiaen et de Boulez, en même temps que fervent découvreur de la musique baroque. On parle, dans la présentation, d’un « nouveau classicisme savant ». Je crois que c’est le terme qui convient pour cette œuvre d’une écriture toute contemporaine, mais qui laisse à l’auditeur une sensation de plaisir et de bonheur. La partition comprend à la fois un conducteur et l’ensemble des parties séparées.

Odette GARTENLAUB : Historiette pour trompette & piano. Combre : C06631.

Odette GARTENLAUB : Historiette pour trompette & piano. Combre : C06631.

C’est toujours un plaisir de retrouver les œuvres d’Odette Gartenlaub dont on connaît l’engagement au service de la pédagogie tant des instruments que de la Formation musicale. Mais que cela nous fasse oublier la compositrice ! Si cette Historiette s’adresse techniquement à des élèves de fin de premier cycle, la musique proposée est sans concession à la facilité. La beauté d’une œuvre ne tient pas à sa difficulté technique ! Souhaitons que beaucoup de jeunes trompettistes découvrent ainsi, à la fois, les joies et les richesses de la musique.

Patrick MANCONE : Marche du pantin

Patrick MANCONE : Marche du pantin, pour trompette & piano. Combre : C06556.

Écrite pour le 1er cycle, 3e année, cette Marche du pantin possède un caractère tragique qu’on n’attendrait pas forcément. Les harmonies ajoutent au pathétique du discours, mais avec un goût très sûr. Précisons que la partie de trompette comporte la version en ut, reproduite sur la partie d’accompagnement, et la version en sib.

Aria Latina

Francis COITEUX : Aria Latina, pour trompette en sib ou ut (ou cornet) & piano. Lafitan : P.L.1688.

Ce charmant « tempo di boléro » (sic) devrait faire le bonheur des trompettistes un peu mélancoliques mais déjà assez aguerris. On est toujours heureux de retrouver les compositions sensibles de Francis Coiteux.

 Le manège enchanté,

Émile LELOUCH : Le manège enchanté, pour trompette en sib ou ut (ou cornet) & piano. Lafitan : P.L.1576.

D’une durée de près de quatre minutes, ce manège nous entraîne dans un galop endiablé bien agréable, mais qui n’a qu’un lointain rapport avec le manège du Père Pivoine et de Pollux… Ne boudons pas notre plaisir et souhaitons qu’il soit partagé par de nombreux jeunes trompettistes !