Florilège pour saxophone

Leonello CAPODAGLIO : Florilège pour saxophone alto et piano. Fin de premier cycle. Sempre più : SP0051.

 

On ne peut que tomber sous le charme de ce Florilège qui déroule une jolie mélodie très poétique sur des harmonies délicates. « Amoureux » : tel est le caractère annoncé pour cette pièce. C’est effectivement tout à fait cela. Gageons qu’élève et professeur tomberont à leur tour amoureux de cette pièce.

 

 

 

Maestro Saxolino

Gilles MARTIN : Maestro Saxolino. 4 mouvements pour saxophone en mib ou sib et piano. Fin de premier cycle. Sempre più : SP0058.

Andantino, Allegro vivo, Calmo et Allegro, tels sont les quatre petits mouvements qui composent cette mini suite. L’ensemble est fort agréable, d’une écriture classique tout à fait plaisante. C’est de la très bonne musique.

Stéphane RAULT : Pensées simples

pour saxophone seul, de préférence baryton. Assez difficile. Dhalmann : FD0380.

Pas si simples, ces pensées sont cependant très poétiques. Elles s’apparentent à une sorte de monologue intérieur où se bousculent des sentiments divers, tantôt violents tantôt méditatifs. Cette pièce demande un engagement personnel très fort de l’interprète.

 

Alexandre CARLIN : Armorique

pour saxophone alto et piano. Fin de 1er cycle. Lafitan : P.L.2651.

Point de folklore dans cette Armorique mais une ambiance lyrique et un peu mélancolique. Cette promenade dans la lande et les forêts bretonnes est pleine de charme et de variété. Une cadence permet au saxophoniste de laisser libre cours à son sens musical et à sa technique du phrasé. La partie de piano a une vraie place dans cette pièce et dialogue vraiment avec le partenaire. On trouve donc dans cette pièce beaucoup de charme et de variété.

Pascal PROUST : Sax colors

pour ensemble de saxophones (7 ou multiple). Sempre più : SP0040.

Il s’agit d’une commande de Nicolas Prost pour le Festival Saxiana de mai 2013. Cette pièce courte et sans grande difficulté déroule un joyeux discours plein d’entrain qui peut donc être joué par un ensemble conséquent… Signalons simplement qu’il faut, pour le jouer, l’ensemble de la famille du soprano au baryton même s’il y a quand même quatre parties d’alto.

André TELMAN : Un vent de liberté

pour saxophone alto et piano. Niveau préparatoire. Lafitan : P.L.2444.

Ce vent de liberté souffle vigoureusement sur toute cette pièce variée par ses mesures, ses rythmes, ses nuances et qui se termine par un fortissimo triomphant. Le piano n’a pas une part négligeable dans ces vigoureux et souvent poétiques élans.

 

Jean-Michel TROTOUX : L’infini

pour saxophone alto et piano. Niveau moyen. Lafitan : P.L.2399.

D’abord soutenu par des croches, puis par des doubles croches avant de l’être par des triolets, le saxophone s’élance vers l’infini dans des phrases lyriques et berçantes par leur rythme répétitif pour aller vers les sommets, puis laisse quelque temps son partenaire chanter en l’accompagnant à son tour par des triolets. Voici une fort jolie pièce qui demandera aux interprètes beaucoup d’écoute et d’expressivité.

 

Saxophonie pour ensemble de saxophones

Gilles MARTIN : Saxophonie pour ensemble de saxophones. Lafitan : P.L.2310.

Cette pièce est écrite pour douze instruments recouvrant toute la famille, du soprano à la basse, et en plusieurs exemplaires. La difficulté sera certainement la mise en place. Lors de sa création à Dijon, elle fut interprétée par deux cent saxophonistes !

 Rêveries pour saxophone alto et piano

Timothy Hayward : 7 Rêveries pour saxophone alto et piano. Niveau moyen. Delatour : DLT0927.

 

Le monde de Timothy Hayward côtoie aussi bien le classique, le baroque que le jazz. C’est le cas de ces sept rêveries qui offrent des caractères très divers, et

Joliton pour saxophone alto et piano

Michel CHEBROU : Joliton pour saxophone alto et piano. Préparatoire. Lafitan : P.L.2395.

Cette jolie romance se déroule dans une atmosphère qui rappelle les salons du XIX° siècle, ce qui n’est pas une critique, bien au contraire.

Le cortège des fourmis pour saxophone alto et piano

Francis COITEUX : Le cortège des fourmis pour saxophone alto et piano. Préparatoire. Lafitan : P.L.2404.

 

Nos petites fourmis sont bien espiègles ! Leur marche, d’abord tranquille va s’accélérant.

Mon premier saxo pour saxophone alto et piano

Fabrice LUCATO : Mon premier saxo pour saxophone alto et piano. Débutant. Lafitan : P.L.2361.

 

Voici une bien agréable manière de débuter le saxophone. De forme ABA,

 Calypso sax

Rémi MAUPETIT : Calypso sax  pour saxophone alto & piano. Élémentaire.  Lafitan : P.L.2251.

Un vrai rythme de calypso, pas si facile que ça à « attraper », voilà ce que propose l’auteur dans cette pièce qui demande une aisance rythmique certaine. Une interprétation métronomique ne suffirait pas à mettre en valeur le caractère antillais de cette danse caractéristique.

L’hippopotame Gaétan

Claude-Henry JOUBERT : L’hippopotame Gaétan  pour saxophone alto avec accompagnement de piano (transcription de la version flûte/piano, 1997. Lafitan P.L.0204). Préparatoire.  Lafitan : P.L.2164.

Après une gavotte, notre hippopotame enchaîne avec une valse suivie d’un tango pour terminer par une polka. De quoi réjouir le sultan, comme le suggère l’auteur. Espérons que l’interprète ne jouera pas cela de façon trop « sage » : les indications de l’auteur invitent à un humour certain. On retiendra notamment l’indication, dans le tango, « molto gomino »… mais il faudra certainement expliquer à l’élève ce qu’est la gomina…     

Sax aux deux épices

Marcel CHAPUIS : Sax aux deux épices  pour saxophone alto & piano. Élémentaire. Lafitan : P.L.2199.

Coïncidence : ce sax aux épices commence quasiment comme la douceur matinale ci-dessus. Bien sûr, la ressemblance s’arrête là. Deux parties se développent autour d’une cadence qui permettra de mettre en valeur les qualités techniques et mélodiques du jeune interprète.

Douceur matinale

Benoît BARRAIL : Douceur matinale  pour saxophone alto & piano. Préparatoire.  Lafitan : P.L.2227.

Voici une charmante petite pièce d’un compositeur gersois résidant dans l’Essonne par la grâce de l’Éducation nationale… Cette douceur matinaleporte bien son nom. Il faudra beaucoup de délicatesse pour faire chanter cette mélodie comme elle le mérite.

 

Milda melodio

Nicolas VIEL : Milda melodio  pour clarinette en sib et piano. Delatour : DLT 1901.

Cette pièce assez facile déroule une jolie mélodie sur un accompagnement discret du piano sauf dans la partie « sotto voce » où le chant passe pour quatre mesures au piano. Le tout est fort agréable. Il est appréciable que la clarinette soit écrite en notes réelles au dessus de la portée du piano…

Retards.

Lionel ROKITA : Retards.  Saxophone soprano (ou ténor) et piano. Combre : C06740.

Il s’agit d’une œuvre difficile, puisqu’elle a été imposée au concours de Saxophone parisien (3e édition).  Alliant parties rhapsodiques et mouvements plus rythmés, sans oublier cadence et passage lyrique, elle fait appel à toutes les qualités de l’interprète, sens de la phrase et de la belle sonorité, virtuosité, précision rythmique. Et tout cela, pour de la belle musique !

Bernard de VIENNE : Blog.

Bernard de VIENNE : Blog.  Saxophone alto. Dhalmann : FD0297.

Ce Blog constitue une sorte de rhapsodie que l’interprète devra s’approprier pour en faire un véritable discours personnel. De style très lyrique, il fait appel aux techniques modernes de l’instrument mais reste néanmoins abordable pour des élèves de niveau moyen à difficile.

Raaf HEKKEMA (1968) : Suite

Raaf HEKKEMA (1968) : Suite  pour saxophone alto (ou autres saxophones) seul.  Schott (www.schott-music.com) : ED 20972.   23,1 x 30,3 cm, 12 p.  12,99 €.

 

Originellement écrite pour le basson (1992), cette suite a été ici transcrite par le compositeur lui-même (2009).  S’inspirant des Suites à la française de Bach, l’œuvre se divise en Prélude, Allemande, Courante, Sarabande, Menuet et Gigue.  Pour instrumentistes aguerris.

 

 Blues 4 sax

Éric PIGEON : Blues 4 sax  pour quatuor de saxophones.  Niveau 1er cycle. Lafitan : P.L.2309.

 

Précisons tout de suite que cette pièce, contrairement aux autres de la même collection, est écrite pour quatre saxophones altos.  Construite sur l’harmonie d’une grille de blues, elle reprend un certain nombre des formes du jazz comme le phrasé, la walking bass… : il faudra, pour la jouer correctement, non seulement respecter strictement le phrasé indiqué, mais surtout… écouter du jazz !

 

Pauv’ p’tit

Jean-Louis PETIT : Pauv’ p’tit  pour saxophone alto mib & piano.  Niveau préparatoire. Lafitan : P.L.2073.

 

Élève de Messiaen, Markevitch et Boulez, Jean-Louis Petit n’en néglige pas pour autant l’écriture pour les jeunes.  Et cette pièce aux allures de tango devrait séduire les jeunes interprètes.  Comme toujours dans cette collection, la partie de piano n’est pas d’une difficulté telle qu’elle ne puisse être jouée par un élève.  Ce Pauv’ p’tit devrait rencontrer un succès mérité.