pour saxophone seul, de préférence baryton. Assez difficile. Dhalmann : FD0380.

Pas si simples, ces pensées sont cependant très poétiques. Elles s’apparentent à une sorte de monologue intérieur où se bousculent des sentiments divers, tantôt violents tantôt méditatifs. Cette pièce demande un engagement personnel très fort de l’interprète.