Moyen. Delatour : DLT2569.

Il est difficile de donner un « niveau » à cette pièce.

Techniquement assez facile, elle demande d'abord et avant tout un sens profond de la mélodie, du timbre, des nuances, en un mot elle demande un musicien. Cette longue mélopée ponctuée de silences et s'animant seulement pour un court passage est en effet très belle et très méditative. Ce peut être un moment de grâce dans un concert…On a en plus la chance de pouvoir en entendre une très belle interprétation sur le site de l'éditeur (ou YouTube) par Naomi Sato. C'est à ne pas manquer !