Christine MARTY-LEJON : Océanides (Mystères et fascinations de la vie océanique)

Christine MARTY-LEJON : Océanides (Mystères et fascinations de la vie océanique), pièce pour piano.  Lafitan : P.L. 1981.

De niveau cycle 2, cette pièce fort agréable est assortie d’un commentaire de l’auteur qui fournit les clés de l’interprétation.

 

David NEYROLLES : Parme.

David NEYROLLES : Parme.  Pièce pour piano solo. Niveau élémentaire.  Lafitan : P.L. 1934.

Cette pièce fait partie d’une série du même auteur intitulée Les couleurs du temps.  Ce « parme » mélancolique autant que mélodieux est de la meilleure venue.

 

    Julien PONDÉ : Ballade de nuit pour piano.

Julien PONDÉ : Ballade de nuit pour piano.  Débutant.  Lafitan : P.L. 2114.

Vraiment écrite pour débutant, cette pièce n’en a pas moins de charme. C’est si difficile d’écrire beau et simple… Pari réussi !

 

Michael OSTRZYGA : Der singende Wind

Michael OSTRZYGA : Der singende Wind.  22 kleine Klavierszenen + 1CD.  « Breitkopf Pädagogik », Breitkopf (www.breitkopf.de) : EB 8659.  16 €.

Classées par ordre de progressive difficulté, ces 22 miniatures accompagneront, pour un bon bout de temps, les apprentis pianistes, tout en les initiant au langage musical de notre temps.  On y retrouve l’influence, en effet, aussi bien des musiques minimalistes que de la technique des douze sons, que de formes aléatoires incitant à l’improvisation…  Chaque pièce est, en outre, assortie de conseils d’exécution, d’exercices complémentaires et de stimulantes questions (tout cela, hélas ! en seul allemand…).  Le CD comporte une interprétation de chaque morceau.

 

Irmhild BEUTLER & Sylvia Corinna ROSIN : Kraut & Rüben

Irmhild BEUTLER & Sylvia Corinna ROSIN : Kraut & Rüben (« Sens dessus dessous »).  Spielbuch 1 für die Sopran-Blockflöte.  « Breitkopf Pädagogik », Breitkopf (www.breitkopf.de) : EB 8815.  13,50 €.

Plaisamment illustrées par Marlies Walkowiak, brèves et faciles, ces pièces pour flûte à bec soprano (avec accompagnement ad libitum de piano, d’une seconde flûte, d’une percussion ou d’une guitare - chiffrages inclus) ont été, bien sûr, sélectionnées dans une perspective pédagogique, mais n’en pourront pas moins être exécutées en concert (chansons populaires ou enfantines, canons, musiques du monde…).  D’utiles informations didactiques sont également fournies avec la partition de piano (mais toujours en seul allemand…).

 

Vissarion CHÉBALINE : Trois Sonatines op

Vissarion CHÉBALINE : Trois Sonatines op. 12 pour piano.  Paris.  « 20e siècle », Le Chant du monde (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : PN4652.  2009.  31 p.

Trois Sonatines, op. 12, de Vissarion Chébaline (1902-1963), compositeur russe appartenant à la première génération de musiciens entièrement formés sous le régime soviétique.  L’op. 12, n°1 présente quelques difficultés de lecture et comporte un mouvement Moderato e cantabile, une Canzona, une Fughetta.  Le n°2, techniquement plus facile, comprend les formes : Prélude, Aria, Marcia, Rondo (Presto).  Le n°3 Sinfonia, Burlesca (de caractère chantant), Meditazione (Largo et très expressif), Finale (Allegro) se termine fortissimo.  La technique pianistique nécessite une solide indépendance des mains.

 

Cl. Arrieu, G. Auric, S. Nigg, E. Barraine, D. Milhaud : Sept Pièces pour piano

Cl. Arrieu, G. Auric, S. Nigg, E. Barraine, D. Milhaud : Sept Pièces pour piano.  Paris.  « 20e siècle », Le Chant du monde (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : PN4653.  2010.  19 p.

Claude Arrieu : Sarabande, en style harmonique avec une partie médiane plus expressive planant sur des accords à la main gauche.  Georges Auric : Impromptu en mi majeur, avec de nombreuses altérations ; Impromptu en sol majeur, plus brillant, de lecture plus aisée.  Serge Nigg : Deux Pièces, avec contrastes de tempi et changements de mesures.  Elsa Barraine : Marche du printemps sans amours, avec surabondance d’altérations.  Darius Milhaud : Méditation (dédiée à E. Barraine), avec des oppositions de nuances (f, p, pp).

 

Karol BEFFA : Trois Chorals dans le style de Bach pour piano

Karol BEFFA : Trois Chorals dans le style de Bach pour piano. Paris.  « 21e siècle », Le Chant du Monde (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : PN4651.  2009.  8 p.

La collection « 21e siècle » est inaugurée par Trois chorals dans le style de Bach de Karol Beffa (°1973), pianiste et compositeur français titulaire de sept Prix du CNSM, mais aussi statisticien.  Le premier est très orné, avec une immuable basse en croches. Le deuxième nécessite un jeu égal (triolets de doubles croches) à la main droite.  Le troisième, à 6/8, aux rythmes bien marqués, exige une interprétation qui ne semble pas aussi simple qu’au premier abord.  (Au fait, pourquoi l’appellation : Chorals ?)

 

Les plus belles mélodies russes au piano

Bruno SCHWEYER (Arrangements et harmonisations de) : Les plus belles mélodies russes au piano.  Le Chant du Monde (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : PN 4645.  2009. 47 p.  22,50 €.

Les éditions Le Chant du Monde, spécialisées, entre autres, dans la musique russe (partitions et CDs), viennent de lancer cet album qui permettra au plus grand nombre de célébrer l’Année franco-russe (2010).  Ce volume s’adresse aux professeurs de piano et à leurs élèves qui, après quelques années d’études, pourront aborder cette sélection de pages bien connues (S. Prokoviev, D. Chostakovitch, A. Mossolov, N. Miaskovsky, A. Khatchatourian) ou découvrir des œuvres réduites (et parfois simplifiées) de L. Knipper, V. Chébaline...  Les versions de Bruno Schweyer sont adaptées à l’instrument et aux techniques pianistiques. 

Schott Music (www.schott-music.com) et Boosey & Hawkes (www.boosey.com)

Schott Music (www.schott-music.com) et Boosey & Hawkes (www.boosey.com) viennent de publier tout un lot de fort intéressantes partitions pour : piano (à 2 ou 4 mains), violon & piano, violoncelle & piano, trio (2 violons & violoncelle), guitare, chant & piano.  Bref descriptif :

Pianorama, vol. 1C

Dominique BORDIER & Aline SANS : Pianorama, vol. 1C - à partir de la 2e année.  1CD (au piano : Raoul & Laëtitia Duflot).  Hit Diffusion (www.editions-hit-diffusion.fr).

Mélange des genres (classique, jazz, variétés, musiques de films & musiques traditionnelles), qualité des arrangements (faciles) et judicieux commentaires pédagogiques font l’originalité d’une collection au graphisme plaisamment aéré.  Ce volume 1C comporte 35 titres (« tubes » de Bizet, Mozart, Verdi, Bach, Tchaïkovsky, Chopin, Schumann, Grieg, Mercury… McCartney, Fugain, Biolay, Williams, Chedid, Steiner, Voulzy, Téléphone… + 2 titres pour piano à quatre-mains (Fr. de Roubaix / traditionnel russe).

Piano Project

Anne-Lise GASTALDI & Valérie HALUK (Conçu et coordonné par)  : Piano Project.  Onze pièces d’auteurs contemporains.  Universal Edition : UE 33662.

Cet album regroupe onze pièces inédites (de niveau moyen à avancé) de neuf compositeurs majeurs d’aujourd’hui.  Pièces de concert certes, mais qui - n’en doutons pas – feront l’objet de morceaux de concours : Pièce pour jeunes pianistes (G. Aperghis), Une page d’éphéméride (P. Boulez), Antipodes (I. Fedele), El juguete olvidado (Cr. Halffter), Stille (M. Jarrell), …feuilles mortes…, Consolation sereine, Hommage à Jehuda Elkana (G. Kurtág), Un taxi t’attend, mais Tchekhov préfère aller à pied (P. Eötvös), Acrobacias (L. de Pablo), Dita unite a quattro mani (S. Sciarino).     D’utiles explications (en anglais, français et allemand) précèdent chaque pièce.

33 études pour piano

Charles HERVÉ et Jacqueline POUILLARD : 33 études pour piano.  Lemoine : 28664 H.L.

Il s’agit d’une compilation par Ch. Hervé et J. Pouillard d’études ou de pièces d’auteurs divers connus ou moins connus, comme Schumann, Czerny, Bartók, Goedicke, Maikapar… classées de façon qu’elles permettent une approche de tous les « jeux » typiques du piano. Reprenant les dénominations d’études célèbres, nous trouvons au hasard : « pour le staccato, pour la vélocité, pour l’approche des sonorités nouvelles », etc. Voilà donc un ouvrage très méthodique qui permet d’aborder chaque difficulté avec de la bonne musique.

Le petit Pianorama.

Dominique LE GUERN, Jacques GUIONET, Jorane CAMBIER : Le petit Pianorama. Classique, jazz, variété, musiques de films… Répertoire progressif à partir de la première année.  Album + CD.  Hit-Diffusion.

On ne peut que louer l’esprit qui a présidé au choix et aux arrangements des nombreuses pièces (plus de cinquante) contenues dans ce recueil : aussi simples soient-ils, ces morceaux respectent l’esprit et l’harmonie des originaux. Même si les auteurs n’ont pas rédigé de programme pédagogique pour leur recueil, celui-ci transparaît dans la succession des difficultés.  À chaque professeur de mettre à profit ce remarquable travail. Les auteurs souhaitent que cet ouvrage devienne « le compagnon indispensable de tous les apprentis pianistes dans la découverte de l’instrument et du langage musical » : gageons que ce sera bien vite le cas ! Le CD comporte non seulement chaque pièce, interprétée avec beaucoup de goût, mais pour certaines

David NEYROLLES : Bleu. Niveau préparatoire.

Cette pièce a pour but de développer la musicalité du pianiste par une écriture formée d’arpèges brisés qui obligent à un phrasé parfait entre les deux mains. Mais il ne s’agit pas d’un exercice ! La musique est bien présente avant toute chose. Cette œuvre volontairement « romantique » envoûtera sûrement les jeunes pianistes.

Le chat et la souris pour piano.

Anne-Virginie MARCHIOL : Le chat et la souris pour piano. Lafitan : P.L.1857.

Les âmes sensibles regretteront que cette charmante histoire se termine mal… au moins pour la souris ! De niveau préparatoire, cette pièce aux aspects variés permet au jeune pianiste de montrer sa vélocité dans la poursuite, et son sens de la phrase musicale dans « le sommeil du chat »…

Étude orientale pour piano.

Arletta ELSAYARY : Étude orientale pour piano. Lafitan : P.L.1820.

Écrite pour le niveau élémentaire, cette pièce comporte tous les éléments de l’orientalisme traditionnel : rythmique syncopée et seconde augmentée de rigueur. Ceci n’est nullement un reproche ! Cette Étude est pleine de charme, de musique et de sensibilité.

Jeux de mains. Vol. 1. Piano à quatre mains.

Robert COHEN & Jorane CAMBIER : Jeux de mains. Vol. 1. Piano à quatre mains. 10 pièces faciles. Album, CD.  Hit-Diffusion.

Faciles certes, mais passionnantes sont ces dix pièces fort diverses allant de Shreck à Beethoven et Mozart dans des arrangements d’une excellente facture. Voilà un excellent moyen de faire le lien entre les musiques d’aujourd’hui et celles d’hier, en se faisant plaisir. Souvent relégué au rang du déchiffrage, le « quatre mains » est pourtant une excellente école de musique de chambre et tout simplement une autre manière d’explorer la richesse du piano. Le CD donne à la fois les dix pièces intégrales, et pour chacune d’elles, successivement, les deux parties de piano, ce qui permet à l’élève de jouer tout seul à quatre mains… On appréciera beaucoup ce complément qui devrait s’avérer désormais indispensable.

Santos CHILLEMI : 8 images d’enfants – 3 morceaux sans drapeau.

Santos CHILLEMI : 8 images d’enfants – 3 morceaux sans drapeau. Album, CD.  Lemoine : 28725 H.L.

On jouera et écoutera avec beaucoup d’intérêt et de plaisir les onze pièces de ce pianiste compositeur argentin vivant en France et menant une carrière internationale.  Jazz ? Classique ?  Ces distinctions n’ont pas cours lorsqu’on écoute cette musique à la fois très personnelle, très colorée, d’une invention constante. On ne peut que se réjouir de pouvoir écouter le pianiste nous donner sa propre interprétation de cette musique tonique et sans concession. Mais attention, il faut, pour les interpréter, un solide niveau technique.

Felix MENDELSSOHN-BARTHOLDY : Lieder ohne Worte.

Felix MENDELSSOHN-BARTHOLDY : Lieder ohne Worte. Urtext.  Bärenreiter : BA 9069.

Cette édition de l’intégrale des Lieder ohne Worte est tout à fait remarquable, tant par sa présentation que son exhaustivité. On y trouve en effet, en appendice, dix pièces qui ont été écrites séparément, et une pièce inachevée. On regardera avec intérêt les fac-similés de partitions autographes. Et, bien sûr, on ne peut être que séduit par l’abondance des notations historiques et critiques de la préface.

Felix MENDELSSOHN-BARTHOLDY : Sieben Charakterstücke

Felix MENDELSSOHN-BARTHOLDY : Sieben Charakterstücke op.7. Sechs Kinderstücke op.72. Urtext.  Bärenreiter : BA 9083.

Les éditions Bärenreiter poursuivent leur monumentale édition des œuvres de Felix Mendelssohn. L’édition est réalisée par Holger M. Stüwe et doigtée par Matthias Kirschnereit. On lira avec profit l’abondante préface (allemand/anglais) qui introduit cette édition. Sources, analyse succincte des pièces, problèmes éditoriaux spécifiques, tout est rédigé avec beaucoup de soin.

Ulrike WOHLWENDER : Weißt du, wie viel Sterlein stehen ?

Ulrike WOHLWENDER : Weißt du, wie viel Sterlein stehen ? (Sais-tu combien il y a de petites étoiles ?).  Lieder sur Guten Nacht et bien d’autres chansons populaires.  Album + CD (chant & piano).  Breitkopf Pädagogik (www.breitkopf.com) : 8765. 

Assurément originale est cette publication proposant 23 chansons enfantines de tous pays - chacune d’elles dans quatre très faciles harmonisations pour le piano.  Le CD comporte version chantée & versions pianistiques.  Voilà qui devrait faire école chez nos propres éditeurs !