Davide PERRONE : Florilejo Aureum pour piano à 4 mains.  Delatour : DLT1846.

 

Qu’on ne s’y trompe pas : ce quatre mains n’a rien d’une pièce pédagogique.  C’est une œuvre qui met à profit les couleurs symphoniques du piano. Malgré une écriture qui pourrait suggérer une interprétation percussive, il s’agit essentiellement de faire chanter l’instrument.

 

 

 

Davide PERRONE : Jeremy in China pour piano.  Delatour : DLT1125.

Ce recueil contient deux pièces : Jeremy in China et Jeremy in Chinatown. Elles s’adressent à deux niveaux différents : fin de cycle 1 et fin de cycle 2. Leur caractéristique commune est d’être écrites sur cinq sons.  La première se joue sur les touches blanches, la seconde sur les touches noires. Construites sur un même thème, elles le déclinent évidemment de manière différente - la seconde mettant notamment en jeu les résonances de l’instrument.

Douze Pseaumes composez par divers Autheurs en tablature de l’Espinette.

Martin van der BIST :  Douze Pseaumes composez par divers Autheurs en tablature de l’Espinette.  Sur les douze modes musicaux (1622).  Édités par Olivier Trachier.  Éditions Cantate Domino (www.schola-editions.com) : CD 3098.  48 p.,

Il s’agit là d’un recueil de « 13 » psaumes (malgré le titre) illustrant le catalogue modal tiré des mélodies de Genève (XVIe siècle), transposés en « tablature de l’Espinette » par Martin van der Bist, compositeur dont on ne sait guère de choses, sinon qu’il naquit à Anvers dans la seconde moitié du XVIe siècle et dut s’exiler à La Rochelle, au début du XVIIe.  Professeur d’écriture au CNSMDP, Olivier Tracher signe la préface et l’édition de ce recueil publié aux éditions Cantate Domino.  D’une haute tenue musicale.

Tagträume und Nachtmahre.

Reinhard GAGEL : Tagträume und Nachtmahre.  Neun Klangbilder für Klavier mit Materialien zum Improvisieren.  Breitkopf & Härtel Pädagogik (www.breitkopf.com) : EB 8660.  28 p.  CD inclus.  16 €.

« Rêves éveillés & cauchemars », tel est le titre de cette extraordinaire méthode d’improvisation : 9 pièces qui peuvent être jouées telles quelles, mais qui - en certains endroits choisis - autorisent tous délires sauvages, avec toutefois quelques suggestions à suivre ou pas (le CD ne comporte pas moins de 41 propositions).  À usage collectif ou individuel.  Textes en seul allemand.

 Douze Pseaumes composez par divers Autheurs en tablature de l’Espinette.

Martin van der BIST :  Douze Pseaumes composez par divers Autheurs en tablature de l’Espinette.  Sur les douze modes musicaux (1622).  Édités par Olivier Trachier.  Éditions Cantate Domino (www.schola-editions.com) : CD 3098.  48 p.,

Il s’agit là d’un recueil de « 13 » psaumes (malgré le titre) illustrant le catalogue modal tiré des mélodies de Genève (XVIe siècle), transposés en « tablature de l’Espinette » par Martin van der Bist, compositeur dont on ne sait guère de choses, sinon qu’il naquit à Anvers dans la seconde moitié du XVIe siècle et dut s’exiler à La Rochelle, au début du XVIIe.  Professeur d’écriture au CNSMDP, Olivier Tracher signe la préface et l’édition de ce recueil publié aux éditions Cantate Domino.  D’une haute tenue musicale.

Tagträume und Nachtmahre.

Reinhard GAGEL : Tagträume und Nachtmahre.  Neun Klangbilder für Klavier mit Materialien zum Improvisieren.  Breitkopf & Härtel Pädagogik (www.breitkopf.com) : EB 8660.  28 p.  CD inclus.  16 €.

 

« Rêves éveillés & cauchemars », tel est le titre de cette extraordinaire méthode d’improvisation : 9 pièces qui peuvent être jouées telles quelles, mais qui - en certains endroits choisis - autorisent tous délires sauvages, avec toutefois quelques suggestions à suivre ou pas (le CD ne comporte pas moins de 41 propositions).  À usage collectif ou individuel.  Textes en seul allemand.

 

 

 

Valse d’un autre tempset Ritournelle valsée

Véronique DUFOUR : Valse d’un autre tempset Ritournelle valséepour piano. Armiane : EAL497.

 

Voici deux jolies pièces sans grande difficulté.  La Valse d’un autre temps a des accents qui évoquent les harmonies mélancoliques du couplet d’Un jour tu verras…de Van Parys.  Quant à la Ritournelle valsée, elle s’égrène par séquences de quatre + trois mesures qui lui donnent un petit ait déjanté bien plaisant.  Espérons que les jeunes pianistes qui aborderont ces œuvres en sentiront le charme et l’humour.

 

Poussière d’étoile

Max MÉREAUX : Poussière d’étoile pour piano.  Armiane : EAL509.

Destinée au second cycle, cette œuvre n’est pas techniquement difficile mais demande une grande sensibilité et un sens profond des « couleurs » qu’on peut tirer d’un piano.  Ces couleurs naissent en particulier des rencontres harmoniques, qu’il faudra goûter pour en exprimer la force évocatrice.

Carrousel de danses pour piano

Dimitri Chostakovitch : Carrousel de danses pour piano.  Le Chant du Monde : AJ23.  24,50 €.

Cette sélection de danses, arrangée par Lev Atovmyan, comprend des Valses (lyrique, souvenir, joyeuse, des fleurs, de printemps, sentimentale, d’adieu), Gavottes, Polkas... Le volume commence par Chanson de bienvenue et se termine par Valse d’adieu.  Il comporte aussi des danses (paysanne, espagnole), une berceuse et des nocturnes.  Les mesures ne sont pas numérotées, les doigtés non suggérés, mais les indications de pédale sont très précises. Pages, tour à tour, calmes, expressives, puis bien enlevées, rythmées et syncopées, joyeuses… Leur interprétation nécessite une bonne technique pianistique.

Quatre pièces inédites

Henri SAUGUET : Quatre pièces inédites.« Musique & Patrimoine », Delatour : DLT 1794.

 

Les éditions Delatour nous permettent de redécouvrir Henri Sauguet dont il serait temps de ne pas faire que l’auteur des Forains… Ces quatre pièces, qui ont pour titre Carte postale, Miss Dior, Pour lire Georges Perros et La concierge n’ont pas vraiment de lien entre elles, sinon le style varié et personnel de leur auteur. Souhaitons que nombre de pianistes les inscrivent à leur répertoire !

 

Angela Hewitt’s Bach Book for piano

Angela Hewitt’s Bach Book for piano.  Boosey & Hawkes (www.boosey.com) : BH 12258.   23,1 x 30,3 cm, 68 p.  15,95 € H.T.

Cette fort originale publication comporte six hommages à Jean-Sébastien Bach, commandés par la célèbre pianiste Angela Hewitt à : Brett Dean, Robin Holloway, Elena Kats-Cherninn, Dominic Muldowney, Kurt Schwertsik & Yehudi Winer.  Toutes nouveautés auxquelles sont adjointes des transcriptions de pages célébres du Cantor, signées Angela Hewitt, Herbert Howells & William Walton.  Niveau : intermédiaire à avancé.

Anthologie du piano classique

Nils FRANKE (Édité par) : Anthologie du piano classique, vol. 1.  Schott Music (www.schott-music.com) : ED 13234.  CD encarté.  23,1 x 30,3 cm, 42 p.  14,95 € H.T.

Dans ce premier volume d’une série qui en comportera quatre, sont proposées 30 œuvres originales, classées par ordre croissant de difficulté (de très facile à facile), signées Mozart, Diabelli, Haydn, Hummel, Beethoven, Weber, Hassler, Cramer, Muller, Schubert, Steibelt… Notices d’interprétation pour chaque pièce, avec biographie des compositeurs.  Pièces interprétées, sur le CD, par Nils Franke (TT : 27’00).

La chanson des Garrie

Red RADOJA : La chanson des Garrie.  Suite pour piano.  Armiane (www.armiane.fr: EAL467.  Distr. Fortin.

Ce jeune compositeur et pianiste albanais semble doté de tous les talents puisqu’il est également l’auteur du dessin original de la couverture.  La préface de Jacques Viret situe bien l’œuvre : faisant allusion à Bartók, il situe Red Radoja dans la lignée de ces compositeurs pour qui la musique populaire est une source vitale mais qui, loin du folklorisme, en font leur miel pour y trouver un langage original.  Sept pièces illustrent une histoire racontée par l’auteur.  Il ne s’agit pas d’illustration mais d’évocation. L’écriture est celle d’un pianiste connaissant toutes les ressources et couleurs de l’instrument. Souhaitons que cette première œuvre soit suivie de beaucoup d’autres.

 Insouciance

Arletta ELSAYARY : Insouciance, pour piano niveau débutant.  Lafitan : P.L.1973.

Même auteur, mêmes qualités, mais cette fois, c’est le phrasé d’une jolie mélodie en croches qui est privilégié.  Beaucoup de finesse et de délicates harmonies pour une pièce qui reste cependant vraiment facile.

Carsten GERLITZ : Classical Highlights

vingt pièces célèbres. “Piano lounge”.  CD. Schott : ED 20962.

L’éditeur présente ainsi ce recueil : « les plus belles mélodies dans le style piano-bar, dans des arrangements de niveau facile à intermédiaire. »  C’est un bon résumé mais qui est loin de traduire tout le charme de ce volume.  L’auteur n’a pas lésiné sur les airs célèbres.  Nous passons de Vivaldi à Satie, de l’Ave Maria Bach/Gounod au Boléro de Ravel ou Pomp and Circumstance d’Elgar sans oublier Beethoven, Chopin…  Ce pourrait être de mauvais goût : c’est d’un goût parfait.  Le CD, enregistré par l’auteur, est à lui seul un enchantement.  Cela dit, si la technique n’est pas difficile, l’interprétation suppose que le jeune pianiste soit également musicien…

 

John KEMBER : Just for Two

16 duos faciles pour piano à quatre mains.  Schott : ED 13383.

Il est toujours agréable de trouver un répertoire à quatre mains adapté à deux instrumentistes de même niveau.  C’est ici le cas. Et c’est une réussite.  Le style est varié, de la valse à la berceuse en passant par le jazz, la musique latino-américaine et le folk.  Classées par niveau de difficulté, elles sont, même les plus faciles, pleines de charme et de séduction.

Maurice JOURNEAU : Air breton pour piano

Armiane : EAL 481.

On pourrait s’étonner de la publication de cette pièce que Maurice Journeau composa vers l’âge de 14 ans, juste avant la Première Guerre mondiale.  Elle faisait partie d’un recueil, mais le compositeur n’a autorisé que la publication de cet Air breton.  Sans grande difficulté, elle possède un caractère un peu nostalgique et demande beaucoup de délicatesse et de sensibilité.  Une jolie pièce composée par un jeune pianiste pour de jeunes pianistes…

Gustav MAHLER : Adagietto

extrait de la Symphonie n°5.  Arrangement pour le piano par Stéphane Blet.  Combre : C06675.

Comment ne pas voir défiler les images du film de Visconti Mort à Venise en écoutant cette transcription du célèbre Adagietto !  Et merci à Stéphane Blet d’offrir aux pianistes l’occasion de s’approprier ce merveilleux texte, remarquablement adapté.

Arletta ELSAYARY : Chasse aux papillons

pour piano niveau débutant.  Lafitan : P.L.1972.

Il n’est pas facile d’écrire pour les débutants… Arletta Elsayary a écrit une petite pièce, pleine de charme et de musique, qui aidera les jeunes pianistes à mettre en place la noire pointée-croche…

 

Arletta ELSAYARY : Insouciance

pour piano niveau débutant.  Lafitan : P.L.1973.

Même auteur, mêmes qualités, mais cette fois, c’est le phrasé d’une jolie mélodie en croches qui est privilégié.  Beaucoup de finesse et de délicates harmonies pour une pièce qui reste cependant vraiment facile.

 

Bruno LESCARRET : Dino, le petit dinosaure,

pour piano niveau préparatoire.  Lafitan : P.L.1987.

Ce petit dinosaure permettra au jeune pianiste de montrer ses qualités expressives : chant passant de la main droite à la main gauche, rythme un peu syncopé, mais le tout dans la bonne humeur !

Christine MARTY-LEJON : Petite étude

pour piano.  Cycle 1.  Lafitan : P.L.1980

Toutes proportions gardées, on est plus proche de Chopin que de Czerny : la musique est, en effet, présente à chaque mesure d’une étude qui permet, en même temps, de montrer à l’élève comment la même mélodie peut être habillée d’un accompagnement différent à chacune de ses apparitions.