Franz SCHUBERT : Impromptus op. 90 et op. post. 142 – Moments musicaux  op. 94.  Wiener Urtext Edition, Schott/Universal Edition : UT50297.

Certes, si l'on considère les œuvres publiées, il ne s'agit pas vraiment d'une nouveauté, mais en réalité, cette nouvelle édition vaut par le soin qui y a été apporté et par les spécialistes qui l'ont préparée et commentée. Edité d'après les sources par Ulrich Leisinger, elle comporte des notes sur l'interprétation de Robert D. Levin, particulièrement judicieuses, et les doigtés ont été établis par Paul Badura-Skoda. Dans les notes sur l'interprétation, on notera spécialement le premier paragraphe sur le piano à l'époque de Schubert.

CHOPIN –LISZT – HILLER : Pièces faciles pour piano  choisies et annotées par Nils Franke. Wiener Urtext Edition, Schott/Universal Edition : UT 52010.

Voici une collection très intéressante par l'éclectisme et la pertinence du choix présenté. Chaque œuvre est par ailleurs l'objet d'une présentation très intéressante. Et on rendra grâce à l'éditeur de ne pas avoir oublié de donner de cette présentation un texte en français. L'auteur de la collection justifie le but de celle-ci et ses choix en tête de son commentaire.

Jean-Charles GANDRILLE : Quatre Préludes-Poèmes  pour piano. Delatour : DLT2453.

Ne demandant pas de virtuosité, ces œuvres peuvent donc être abordées par des amateurs de bon niveau ou des élèves avancés. Mais ce n'est pas pour cela qu'elles en sont moins intéressantes ! « Doux, rêveur », « Tendre », « Onirique », « Tendre et mélancolique », ces indications en tête de chacune des pièces indiquent bien l'esprit dans lequel elles ont été composées. L'auteur a l'art d'enchainer des harmonies subtiles sous des mélodies attachantes dans un discours qui, pour être compréhensible, n'en est pas moins contemporain.

DVOŘÁK : Aus dem Böhmerwalde / Ze Šumavy pour piano à quatre mains op. 68. Bärenreiter : BA9565.

Écrites autour des années 1883-1884, ces « pièces de caractère » forment le troisième recueil publié par l'auteur après le succès des Dances slaves et des Légendes. Il est inutile d'en préciser l'intérêt. Cette édition est établie d'après l'édition complète des œuvres de Dvořák et inclut une nouvelle présentation tout à fait intéressante d'Ivan Rentsch et Hans-Joachim Hinrichsen ainsi que des doigtés remis à jour.

Instants oniriques  pour piano

Jean-Charles GANDRILLE : Instants oniriques  pour piano. Delatour : DLT2528.

Notons qu'il est beaucoup plus facile de jouer ces pièces si on dispose d'une pédale de sostenuto. La première pièce, Grappes, joue, comme son nom l'indique sur les effets sonores, les résonnances, créant une émotion qui s'appuie sur la couleur harmonique. La deuxième, Raga, fait appel davantage à un langage monodique mais qui s'enrichit de toutes les résonnances créées par les agrégats sonores tenus et non joués. Ce sont des ambiances sonores à découvrir, qui incitent au rêve… comme le suggère l'auteur !

ean-Marie MACHADO : Machado piano  Book # 1. Niveau moyen. Dhalmann : FD0467.

On connait les qualités rares de ce pianiste compositeur, en partie autodidacte, mais aussi élève de Catherine Collard. On ne sera pas déçu par cet album aussi varié qu'intéressant contenant dix pièces allant du rythme le plus effréné à une méditation pleine de résonances étranges (Les œillets papillon). Ce n'est pas inabordable, mais il faudra un bon sens du rythme et une bonne connaissance du jazz pour en tirer tout le suc.

Bel air for piano

Hervé CELCAL : Bel air for piano.  Delatour : DIS0001.

Peut-on donner une note de « difficulté » à un tel album ? C'est avant tout l'esprit qu'il faut avoir pour se lancer dans cette musique aussi originale qu'attachante. Hervé Celcal donne à tous les pianistes, amateurs comme professionnels, les clés pour découvrir grâce à des partitions écrites comme des pièces classiques pour piano, et d'autres en version « partition jazz », la musique traditionnelle de la Martinique. Pour en savoir plus, il suffit de consulter la présentation passionnante faite par l'auteur, soit sur le site de l'éditeur, soit directement sur You Tube : https://www.youtube.com/watch?v=3BmJzfwa6DU

Fortissimo 2

Béatrice QUONIAM, Béata SURANYI  et Marie-Josée SALADIN DE NUGLAR : Fortissimo 2. Le répertoire du pianiste. Lemoine : 29083 HL

Le mois qu'on puisse dire, c'est qu'il ne s'agit pas de pièces pour débutants. De Bach à Yuyama, le choix est éclectique et copieux puisqu'il ne comporte pas moins de vingt-six pièces. Il a aussi l'avantage de ne comporter que des pièces courtes et de permettre d'explorer ainsi tous les styles et toutes les époques. Il y a un CD en option qu'on regrette de ne pas avoir entendu : c'est toujours intéressant d'avoir une interprétation pour servir non de modèle mais d'incitation à la réflexion pour construire sa propre interprétation.

Children's corner  Suite pour piano.

Claude DEBUSSY : Children's corner  Suite pour piano. 1 vol. 1 CD. Kalmus : K09956X.

Cette édition suit fidèlement les éditions habituelles de cette œuvre. Le CD en donne une vision tout à fait intéressante. Il est bien sûr un exemple – excellent – mais ne doit en aucun cas être imité. Il doit constituer un outil de réflexion pour construire sa propre interprétation, toujours dans le respect du texte, bien sûr ! Le CD est enregistré par Scott Price, pianiste et compositeur canadien de premier plan.

Two- and three-part inventions (Inventions à deux et trois voix)

BACH : Two- and three-part inventions (Inventions à deux et trois voix)  éditées par Hans Bishoff. 1 vol. 1 CD. Kalmus : K03044X.

Cette édition des Inventions et des Sinfonias est confrontée à des choix éditoriaux que respecte ou ne respecte pas le CD, ce qui est tout à fait légitime. L'interprétation du CD est très convaincante même si l'éditeur précise bien qu'elle n'est qu'une interprétation parmi d'autres possibles. C'est le lot de la musique – mais aussi du théâtre – de pouvoir donner lieu à des interprétations aussi remarquables que différentes. Ce sera une excellente occasion pour les interprètes de se forger à leur tour « leur » interprétation à condition qu'elle reste humble, et respectueuse du texte original.

Premier Piano Course

Gayl Kovalich – E.L. Lancaster : Premier Piano Course.  Facile. 1 vol. 1 CD. Alfred : 40515.

Ce ne sont pas moins de vingt pièces d'auteurs allant du XVIII° au début du XX° siècle qui sont proposées dans cet album, très progressives et très judicieusement choisies. Pour chaque pièce, le CD propose une interprétation au tempo et une autre dans un tempo de travail tout à fait judicieux : un peu plus lent, certes, mais toujours musical et dans l'esprit de la pièce. Le CD est enregistré avec un goût parfait et constitue la preuve qu'on peut faire de la vraie musique avec des morceaux dits « pour débutants ».

 

Bernard COL : Pièces siamoises.  10 compositions faciles pour piano. Fin de 1er cycle. Delatour : DLT2525

Ces dix pièces sont siamoises en ce sens qu'elles vont deux par deux, se complétant comme L'évasion du bagnard et Mauvais rêve du gardien, ou s'opposant comme Départ forcé et Départ en vacances… Faciles (pas tant que cela), ces dix pièces sont également courtes (de 30 secondes à 1 minute 45). Il est évidemment recommandé de les jouer deux par deux… L'ensemble est donc plein d'humour et très contrasté. Pour chaque pièce, il faudra créer une nouvelle atmosphère en employant la technique appropriée. Mais tout cela est bien joli et bien agréable !

 

Rose-Marie JOUGLA : Le vent parle d'un taureau gracié…  pour piano. Assez difficile. Delatour : DLT2520.

Un texte de l'auteur introduit cette pièce pleine de facettes diverses. Il ne s'agit pas d'un « programme » en tant que tel mais il innerve constamment l'œuvre sous ses différents aspects. L'ambiance est cependant typiquement espagnole. Il faudra suivre à la lettre (mais aussi selon l'esprit !) les différentes indications très précises de tempo, de phrasé, de caractère. Même si elle peut être une pièce pédagogique, c'est d'abord et avant tout une œuvre musicale qu'on pourrait rencontrer dans des récitals.

 

Bruno ROSSIGNOL : Préludes Minéraux  pour piano. Moyen-avancé. Delatour : DLT1751.

Ces cinq brèves pièces sont censées être des éclats de roche. Chacune fait appel à une formule rythmique ou mélodique qui la caractérise. Il faudra repérer ces formules, que ce soit « une improvisation en secondes majeures égrainées comme les pas d'un chat sur un clavier ou le reflet d'une aigue marine dans un miroir. »

 

Pierre-Richard DESHAYS : Roche volcanique.  Elémentaire. Lafitan : P.L.2851.

Volcanique, elle l'est vraiment cette roche qui, entre des moments mélodiques et paisibles explose soudain pour retomber dans un harmonieux silence. On jouera beaucoup sur les contrastes dans cette œuvre intéressante tant mélodiquement que rythmiquement.

 

Thierry DELERUYELLE : La belle du pirate  pour piano. Lafitan : P.L.2881.

A-t-elle, comme une autre célèbre, des yeux de velours ? Quoi qu'il en soit, cette belle ne manque pas de charme. Le jeune pianiste devra faire preuve de son talent à faire chanter alternativement ses deux mains, à les faire dialoguer, à faire chanter la gauche tout en accompagnant par des accords légers de la droite… Ajoutons que la pièce est entièrement doigtée. Ce pourra être l'occasion de s'interroger sur le pourquoi de tel ou tel doigté et ce qu'il apporte à l'interprétation.

 

Célino BRATTI : Escale en forêt  pour piano. Elémentaire. Lafitan : P.L.2965.

Voici une bien agréable et charmante pièce, remarquablement écrite dans un style qui rappelle les meilleurs moments des « pièces de genre ». Un thème récurrent plein d'allant ponctue l'ensemble tandis que différents paysages apparaissent. Agilité, musicalité, phrasé, toutes les qualités du pianiste sont sollicitées au cours de cette escale pleine de jolies surprises.

ix sonatinas op. 36  pour piano

Muzio CLEMENTI : Six sonatinas op. 36  pour piano. 1 vol. 1 CD. Kalmus : K02129X.

De ces six sonatines, la première est évidemment connue de tous les pianistes qui ont fréquenté, dans leur jeunesse, les Classiques Favoris du piano

 Errance  pour piano

Jean-Charles GANDRILLE : Errance  pour piano. Delatour : DLT1954.

Cette courte pièce évoque « un personnage qui erre dans la plaine, contemplant les dégradés du coucher de soleil », dans la « nostalgie d'un amour perdu ». Tout est donc dans la recherche de la plus grande qualité sonore pour l'interprète, qui devra disposer impérativement d'une troisième pédale.

Wilhelm OHMEN : Concert Favourites.  Les plus beaux bis et pièces de concert pour piano. Schott : ED 21827.

Pièces originales et arrangements se côtoient dans ce copieux volume : de Couperin à Reger et Rachmaninoff, les pianistes en mal de répertoire de courtes pièces pour leurs récitals ne seront pas déçus. Une partie notable des transcriptions sont celles de Franz Liszt, notamment pour Wagner. On voit à quel niveau se situe ce volume…

Aki TAKASE : 16 pièces pour piano. 1 vol. 1 CD. Assez difficile. Schott : ED 21838.

Les pièces de cette compositrice japonaise ont comme particularité d'ouvrir explicitement à l'improvisation. Elle en fournit les grilles, les outils. Le CD en présente des exemples abondants.  Issues du jazz et de l'improvisation libre, ces pièces fourniront un abondant matériel et serviront d'exemple pour libérer la créativité de l'interprète.

 

Argentinian Tango and Folk Tunes  pour piano

Julian ROWLAND : Argentinian Tango and Folk Tunes  pour piano. 28 pièces traditionnelles. 1 vol. 1 CD. Schott : ED 13645.

Cet album est une très belle réussite. Ce parcours à travers le folklore et les airs traditionnels argentin est particulièrement réussi. Il n'y a pas de véritable difficulté technique : il s'agit de sentir le style bien particulier de ces œuvres et pour cela, le CD enregistré par l'auteur du recueil est un modèle de sensibilité et de bon goût. La traduction française de l'ensemble des présentations des œuvres se trouve sur le site de l'éditeur http://schott-music.com/argpiano/