Charles BALAYER : Bach chat pour piano à 4 mains. Moyen. Delatour : DLT2695.

On se rapportera, pour la présentation de l’œuvre, à celle de la version pour orgue à quatre mains. Il s’agit en effet de la même œuvre, non moins revigorante, mais écrite, cette fois, pour le piano. Comme pour la version pour orgue, on peut écouter l’intégralité de la pièce sur le site de l’éditeur et sur YouTube.

pour piano et violon, Andantino quietoso op. 6, Mélancolie pour violon et piano. Urtext. Bärenreiter : BA9425.

On est vraiment heureux de trouver une édition aussi soignée de la célébrissime sonate ainsi qu’une préface – en français, puisqu’il s’agit de musique française – aussi copieuse que détaillée de Gudula Schütz traduite par Vincent Giroud. Cette édition comprend également un Andantino quietoso publié en 1743, œuvre de jeunesse mais qui est très loin d’être sans intérêt et une Mélancolie contemporaine de la Sonate qui, bien qu’étant une œuvre de circonstance, n’en est pas moins d’un intérêt certain. Bien sûr, les notes critiques en fin de volume sont, elles aussi, très intéressantes.

Au cœur du piano

Marc KOWALCZYK : Au cœur du piano. Volume 1. Première année de piano. Réédition. PL.2144. Volume 2. Deuxième année de piano : P.L.2145. Quatre mains : P.L.2146.Manifestement, cette méthode plait, puisqu'elle nécessite, douze ans plus tard, une réédition. Elle est très progressive et s'adresse aux enfants dès l'âge de cinq ans. Chaque volume comporte vingt-quatre leçons qui comprennent toutes les notions, y compris de solfège, pour aborder le clavier. L'auteur a composé de petites pièces dans tous les styles, du baroque au jazz, sans oublier la musique contemporaine. Le premier volume contient pas moins de soixante-huit pièces originales dont vingt pour piano à quatre mains. Précisons que ces quatre-mains sont destinés à être interprétés par deux élèves de même niveau, ce qui présente un intérêt pédagogique évident. L'ensemble est très clair, édité en polychromie. Les petits dessins humoristiques de Maëlys Gallenmuller égayent fort agréablement les recueils sans les surcharger mais au contraire en aidant les pages à respirer et en excitant l'imagination des élèves (et des professeurs…).

Vingt-quatre Préludes pour le piano

Frédéric CHOPIN : Vingt-quatre Préludes pour le piano. Op. 28. Prélude pour le piano. Op. 45. Urtext. Bärenreiter : BA9610.

A quoi bon, dira-t-on, une nouvelle édition des Préludes de Chopin ? Et pourtant celle-ci mérite de retenir notre attention par le remarquable travail d'édition effectué par Christoph Flamm, qui a réévalué les sources, permettant d'affiner encore une lecture critique de ces œuvres si connues. D'autre part, Hardy Rittner, éminent pianofortiste, a revu et complété les doigtés de Chopin et donne de précieuses indications d'interprétation notamment en ce qui concerne l'usage de la pédale, la pratique du rubato et du legato… Bref, par ses préfaces et son appareil critique et ses indications pour l'interprétation mérite de figurer dans la partothèque de tous les pianistes.

 

 Méthode de Boogie-Woogie

Sébastien TROENDLÉ : Méthode de Boogie-Woogie. Niveau avancé. Lemoine : HL 29294.

Nous avons rendu compte, le mois dernier, du premier volume de cette méthode qui présente un grand intérêt. Dans ce deuxième volume, on trouve, comme dans le premier, des conseils techniques, des morceaux sur-mesure présentés de façon progressive afin de mieux comprendre comment ce construit cette musique. L'auteur présente sur son site l'ensemble des morceaux des deux méthodes en plusieurs versions. C'est d'autant plus indispensable qu'il ne suffit pas de jouer les notes au bon tempo pour faire du boogie-woogie ! (pas plus que pour jouer Chopin, d'ailleurs…). Donc, il faut se connecter à l'onglet « Méthode de boogie » et choisir son niveau… http://www.sebastientroendle.com/ 

 

 La méthode de piano Lang Lang

LANG LANG : La méthode de piano Lang Lang niveaux 1 – 2 – 3. Lemoine : HL 29 295 – 29 296 – 29 297.

Les éditions Lemoine publient en français cette méthode publiée précédemment en anglais par les éditions Faber. Il s'agit d'une véritable méthode « pas à pas » à suivre à la lettre. Elle est très progressive, En regardant les textes, on ne s'aperçoit à aucun moment qu'il s'agit d'une traduction : les explications sont simples, claires, précises, les indications de théorie le sont également. L'ensemble des morceaux proposés dans les trois volumes est en ligne sur le site de l'éditeur ou sur YouTube et peut facilement être téléchargé. A chaque professeur de se servir avec intelligence de ce remarquable outil.

Après l'orage

Rose-Marie JOUGLA : Après l'orage pour piano. Assez difficile. Delatour : DLT2628.

C'est avec des harmonies contemporaines que l'auteur nous décrit l'orage et ses suites : « senteurs, gouttes de pluie, feuille suspendue à une toile d'araignée, écureuil venant grignoter et fin d'après-midi sereine. » Tel est le paysage évoqué par Rose-Marie Jougla. L'ensemble demande une grande maîtrise du son sous tous ces aspects : brumeux, enveloppé, perlé… Ce n'est pas une œuvre pour débutant.

 

Que t'a dit l'oiseau prophète ?

Jean-Jacques WERNER : Que t'a dit l'oiseau prophète ? pour piano. Delatour : DLT2674.

Jean-Jacques Werner nous explique comment cette œuvre constitue un hommage à son ami le compositeur Antoine Tisné, en souvenir d'une conversation sur la pièce bien connue, extraite des Waldscenen de Robert Schumann. On y retrouve toutes les qualités habituelles d'écriture du compositeur : sens des sonorités, des atmosphères… Bref, souhaitons beaucoup de succès à cette œuvre créée le 6 mai 2009 par Geneviève Ibanez.

 Maïto

Michel CHEBROU : Maïto pour piano. Débutant. P.L.3043.

Si cette pièce permettra de mettre en place la noire pointée croche, ce n'est pas son seul mérite ! Il est toujours difficile d'écrire pour débutant et cette jolie petite valse prouve une fois de plus qu'on peut charmer avec peu de moyens. Elle a également l'avantage de faire passer le chant de la main droite à la main gauche. Outre la diversité ainsi introduite, ce sera excellent pour la formation de l'oreille.

 

Dimanche à Giverny

Arletta ELSAYARY : Dimanche à Giverny pour piano. Elémentaire. Lafitan : P.L.3045.

Nous supposerons qu'il est inutile de rappeler aux professeurs que Giverny est le lieu du sublime jardin de Claude Monet… Il ne sera sans doute pas inutile d'en parler et surtout de le montrer aux élèves. Deux parties dans cette promenade dominicale : un 2/4 très tranquille dans un la mineur apaisé puis un 6/8 plutôt en do majeur, même s'il module allègrement mais avec un rythme berceur. Tout cela est bien poétique et en accord avec l'atmosphère du lieu. L'ensemble porte à la rêverie propice à l'évocation des célèbres nymphéas…

Méthode de Boogie-Woogie

Sébastien TROENDLÉ : Méthode de Boogie-Woogie. Lemoine : 29 240 H.L.

L'auteur s'adresse au pianiste autodidacte débutant qui souhaite s'initier au Boogie-Woogie. Bien sûr, les notions de bases en solfège sont quand même requises, mais la méthode est d'une grande clarté et procède acquis par acquis avec un grand sens pédagogique. Chaque étape est expliquée en détail et la progression est remarquablement graduée. Très prochainement des vidéos de travail seront présentées sur le site de l'auteur :

http://www.sebastientroendle.com/methode/

 Les exercices à la barre sur ½ pointes

Natalia FLAMENT : Les exercices à la barre sur ½ pointes. Collection « L'accompagnement de danse au piano ». Lemoine : 29 227 H.L.

La postface de Yannick Stéphant, Première danseuse de l'Opéra de Paris, Danseuse Étoile aux Ballets de Monte Carlo., est un gage de la qualité de ce travail. La présentation qu'en fait l'auteur explicite le propos de cet ouvrage qui aidera les nombreux pianistes accompagnateurs de cours de danse à enrichir leur répertoire. Ceux qui ont pratiqué ce métier savent bien qu'il leur faut improviser sans répit et qu'il est bon parfois, de pouvoir se nourrir de l'invention des autres… Ces trente et une pièces sont de qualité et le sommaire en donne à la fois l'esprit, par des titres suggestifs, et l'utilisation technique par des indications précises. C'est un excellent travail qui devrait rendre service à beaucoup !

 

 Pékin

Pascal SAINT-LEGER : Pékin pour piano. Préparatoire. Lafitan : P.L.3044.Cette pièce modale s'efforce avec bonheur de créer une ambiance chinoise, encore que les trois dernières mesures soient, volontairement, bien classiques ! Tout cela est fort agréable, permet un bon travail alterné des deux mains et peut être l'occasion de découvrir des sonorités sagement exotiques.

 

les contes de la Citrouille

Alexandre FLENGHI : les contes de la Citrouille pour piano. Assez facile. Delatour : DLT2673.Ces contes nous promènent dans un univers onirique et macabre, mais plein d'humour. Ils ne seront donc certainement pas à mettre entre toutes les mains, ne serait-ce que pour éviter les réactions de certains parents ! Ceci dit, ces petites pièces sont pleines de finesse et, même si elles ne sont pas techniquement difficiles, il faudra que l'interprète sache y mettre tout le sel nécessaire. Du « vieux cimetière » au « loup-garou » en passant par « le fantôme de la mariée » et « le squelette qui avait perdu son bras droit », dérobé par un dogue facétieux, et d'autres, on suivra un parcours plein d'agréables surprises. On peut écouter le résultat sur le site de l'éditeur, interprété à la perfection par l'auteur.

 Dix grimaces

Bernard COL : Dix grimaces. Pièces faciles pour piano. Moyen. Delatour : DLT2580.

Ces dix petites pièces sont un hommage à Prokofiev : le titre du recueil constitue une référence aux Sarcasmes op. 17 et la dixième, intitulée (révérence) pastiche Pierre et le loup. Pièces pédagogiques, elles sont aussi pleines d'un humour grinçant, de ridicule volontaire, de moquerie. Ecrites pour un niveau de deuxième cycle, elles conviendront, nous dit l'auteur, aux adolescents en crise… Acceptons-en l'augure !

 Le piano imaginaire.

José SCHMELTZ : Le piano imaginaire. Vol. 1. Débutant. Delatour : DLT2590.Ce premier volume contient des pièces faciles aux titres propres à exciter l'imagination, puisque le contenu dépend vraiment du titre. Même si elles sont concises, ces dix-sept pièces sont pleines d'intérêt et visent en même temps à des découvertes techniques progressives.

Complete Sonatas for Keybord.

F.X. DUŠEK : Complete Sonatas for Keybord.  Edité par Vojtĕch Spurný. Urtext. Bärenreiter : BA 11513.

C'est un grand plaisir de trouver dans un recueil l'ensemble des sonates de ce compositeur tchèque de la deuxième moitié du XVIII° siècle encore trop peu connu. Les sonates sont publiées en ordre chronologique par date de publication. Elles ont été soigneusement recueillies sur les sources et paraissent donc pour la première fois en édition critique. Ce premier volume contient les dix premières sonates (sur vingt-et-un) ainsi qu'une préface et des notes critiques du plus haut intérêt.

Préludes et chants

Abdel Rahman EL BACHA : Préludes et chants  pour piano. Assez facile à moyen. Delatour : DLT2677.

On connait le langage à la fois si personnel et si profondément lyrique de ce pianiste-compositeur à la fois tellement libanais et tellement français… Ces pièces sont autant de petits tableaux aux titres évocateurs pleins de sensibilité et de poésie.

Le monde des enfants.

Abdel Rahman EL BACHA : Le monde des enfants.  Six pièces pour piano. Facile à moyen. Delatour : DLT2667.

Dans l'esprit de Schumann, l'auteur nous livre ici une série de petits tableaux, de « scènes », pleins de délicatesse et de charme. Il présente lui-même ses pièces avec beaucoup d'émotion et de sensibilité. Si certaines sont techniquement très faciles, elles demandent, comme pour celles de Schumann, un sens musical affiné. Comme le dit l'auteur, « la rêverie du petit soldat (de bois !) » est une pièce que peut jouer un très jeune – mais talentueux – pianiste ». Tout est dit…

 

Mikrokosmos

Béla Bartók : Mikrokosmos I (vol. 1 & 2), Mikrokosmos II (vol. 3 & 4),  Mikrokosmos III, (vol 5 & 6).  Wiener Urtext Edition, Schott/Universal Edition : UT 50411, UT 50412, UT 50413.

Certes, il existe d'autres éditions de cette œuvre pédagogique magistrale de Béla Bartók, mais celle-ci est particulièrement remarquable par le sérieux qui a présidé à sa conception. Outre la partition elle-même, on y trouve au début de chaque volume une remarquable préface rédigée par les éditeurs, Michael Kube et Jöchen Reutter et des notes sur l'étude et l'interprétation de Peter Roggenkamp. Ajoutons qu'il s'agit d'une édition trilingue et que la traduction française de Geneviève Geffray est particulièrement réussie. Souhaitons que cette édition monumentale permette aux professeurs et aux élèves de tirer tout le profit possible de cette œuvre pédagogique majeure.

Un Bal.

Hector BERLIOZ : Un Bal.  Extrait de la Symphonie fantastique. Transcription pour piano à quatre mains par Bruno Rossignol. Moyen. Delatour : DLT2656.

C'est bien sûr une gageure que de transcrire pour piano à quatre mains une œuvre aussi tributaire des timbres et de l'orchestration. Mais nous ne pouvons que nous réjouir que les pianistes puissent ainsi découvrir « de l'intérieur » une telle œuvre. On sait que pendant longtemps cette pratique a été la seule possible pour les mélomanes éloignés des salles de concert. Et si aujourd'hui nous disposons d'enregistrements toujours plus parfait, rien ne remplace la compréhension qu'on peut atteindre à travers ces types de transcription. Mieux, leur pratique nourrit ensuite l'audition aussi bien des enregistrements que des concerts et permet de mieux assimiler l'œuvre dans son originalité. Bruno Rossignol réalise cela avec beaucoup de goût grâce à sa connaissance de l'œuvre et des possibilités du piano.

Le petit livre d'orgue

Jean-Sébastien BACH : Le petit livre d'orgue – Orgelbüchlein  transcrit pour deux instruments à un seul clavier par François Delalande. DLT1779.

Quelle bonne idée que cette transcription de ce monument que constituent les quarante-cinq chorals du Petit livre d'orgue ! Disons tout de suite que « deux instruments à un seul clavier » désigne tout instrument à clavier, qu'il s'agisse de deux pianos acoustiques ou électriques, ou synthétiseur, ou harmonium, bref tout ce qui a un clavier polyphonique. Les mélanges sont même recommandés. A travers ces transcriptions de difficultés diverses suivant les chorals, l'auteur invite à