P. Boesmans « intègre […] la référence aux musiques du passé à travers trois gestes compositionnels : l’écriture en palimpseste, les libres réminiscences et les citations assumées » écrit Cécile Auzolle dans un article de 2016 « Composer avec ce qui existe […]».

Cette nouvelle parution Tunes, pour piano, est en fait une reprise remaniée de son Love and Dance Tunes créée en 1993. Cette œuvre pour baryton et piano regroupe sept pièces, trois pour piano solo, quatre pour baryton elles-mêmes inspirées de quelques Sonnets de Shakespeare : « Round », « Sonnet XVII », « About Sonnet CLIII », « Short Dance », « Sonnet LIV », « Ornamented piece », « Sonnet LXII », « Round ». Chaque pièce « pour piano solo revêt la forme d’une danse de caractère différent : joyeuse, grave… ».


La présente édition de Tunes est un recueil de six courtes pièces (difficiles) numérotées, sans titre, composées entre 1994 et 2004. Cette œuvre s’est constituée en plusieurs étapes (création d’une première version en 2001, d’une version augmentée en 2004).


L’ensemble des pièces, très écrit, aux changements de mesure et d’unité de mesure permanents, aux indications de dynamique et de pédale très précises, aux quelques touches debussystes, est assez agité, voire agressif. Un Recitativo (pièce n° 5), non mesuré et plus calme, replace l’auditeur dans une période plus ancienne.
Dans cette première édition qui ne présente que le texte musical « brut » on regrette une absence totale de textes explicatifs (préface ou présentation ou notice ou commentaire) et de table pour l’interprétation des différents modes de jeu.
Sophie Jouve-Ganvert