Colette MOUREY : Approche chromatique de l’Enseignement Pianistique. Delatour : Première année : DLT2743. Deuxième année : DLT2745. Troisième année : DLT2762.

s’agit pour le moins d’une approche tout à fait originale de l’enseignement du piano, même si elle plonge ses racines chez Chopin et Liszt… Composée entièrement de morceaux originaux, elle met en œuvre dès le premier numéro la variété rythmique et les nuances, c’est-à-dire tout simplement le sens musical de l’élève. La méthode s’adresse tant aux enfants qu’aux adultes. Le premier volume met en place la main en partant du pouce et de trois notes chromatiques, do, do# et ré.

Très vite on explore l’ensemble du clavier. C’est à la fois ludique et physiologique. Le deuxième volume est – en partie ! – un hommage à la grand-mère de l’auteur, qui leur faisait jouer leurs exercices dans tous les tons. Ce qui lui venait en droite ligne d’une ancêtre élève de Chopin. On ne saura jamais assez dire combien la transposition est un exercice fondateur de la pensée musicale. Cette fois, il s’agit « d’une prise en mains véritablement chromatique du clavier, ce qui permet une tenue stable, aussi bien dans les présentations positionnelles qu’en déplacement. » par la pratique de la transposition ; ainsi le sentiment tonal se met fortement en place. Le troisième volume (mais cela commence dès le premier) épanouit l’éducation tonale, modale et atonale. Ajoutons que, dès le premier morceau, l’élève est familiarisé avec la notation américaine par lettre, tellement pratique à connaître et à pratiquer pour noter simplement l’harmonie… et indispensable pour qui veut aborder tous les styles de musique. Encore une nouvelle méthode de piano ? Mais celle-ci est vraiment originale et écrite par une pédagogue chevronnée. Même si on ne l’adopte pas, il faut au moins l’avoir parcourue et avoir pris conscience de ce qu’on peut en tirer pour son propre enseignement.