pour piano. Editions Delatour France : DLT2731.

Le titre originel de ce recueil était « Douze Petites Pièces Blanches Systématiques » et donnait bien l’esprit de ce travail : le « systématique ». En effet, chaque pièce, dans l’esprit « exercice-étude » est construite sur une formule rythmique reproduite systématiquement. La première, en 5/8, est en style d’Invention avec jeu d’imitation. La deuxième joue avec les contre-temps sur un air « à la Bach ». La troisième présente la même formule syncopée sur une basse en noires. La quatrième propose une formule

d’une mesure, elle aussi dans l’esprit de Bach, et répétée jusqu’ à la fin. La cinquième est un thème et variations sur une gamme en mode de sol sur do. Le 7/8 dynamise la sixième, elle, en rappel de sinfonia. La septième fait alterner le rythme deux croches noire et noire deux croches aux deux mains. Un petit air de Scarlatti pour la huitième. Arpèges pour le dessus, intervalles de septièmes et d’octaves pour le dessous, telle se présente la neuvième pièce. Neuf mesures d’accords en jeu de dissonance constituent la dixième pièce. La onzième est une gigue. La douzième, à trois voix, mélange les mesures à 3/8, 4/8 et 5/8 en imitation.
Il appartient à l’exécutant de choisir son tempo et les nuances. Le phrasé est sous-entendu par les « formules » systématiques.
La principale difficulté de ce recueil est de « tenir » la formule proposée pendant la page entière, voire les deux pages sans fléchir.