Krištof MAŘATKA : GLACES A VOLONTE pour piano. Jobert Editions, JJ 2194.

« Quatre pièces faciles pour piano », selon l’indication de l’auteur, dédiées à son fils. La première pièce « … à la Framboise » utilise pour la partie de main droite une baguette en bois. La partie, à jouer sur les touches blanches, est écrite avec notes et rythmes, avec des glissendi, puis des rythmes frappés sur le couvercle du piano. La partie de main gauche utilise les touches noires, effectue des clusters et parcourt bien l’étendue du clavier jusqu’au très grave. La deuxième pièce « …au Café » est plus simple de lecture. La mélodie en « croches pointées ssdoubles » est soutenue par trois accords arpégés, imperturbables. « …au Chocolat » évoque « Ce que la mouche

raconte » des Mikrokosmos de Bartok par sa modalité pentatonique et par son jeu alterné rapide des deux mains. « … à la Mangue » (commande du Conservatoire de Combs-la-Ville) à l’écriture plus « traditionnelle » est plus difficile sur le plan rythmique et sur le plan de la lecture des notes dans le tempo demandé. L’écriture contemporaine de ce recueil présente une difficulté de lecture qui peut paraître rebutante pour des élèves de toutes premières années d’apprentissage, mais est compensée par l’aspect « ludique », une fois que l’effort de déchiffrage et le temps de compréhension seront dépassés. La mention senza pedal tout au long de l’ouvrage montre la destination de ces pièces à de jeunes enfants aux jambes encore courtes !