Olivier BOUET : Papillons op. 67. Pièce pour piano. Préparatoire. Lafitan : P.L.3151.

Que voici de jolis papillons ! La première partie est un simple bruissement d’ailes, exprimé dans un « trois pour deux » qui va bien entendu troubler le jeune pianiste, sans oublier la délicate descente chromatique de la main gauche. Après quelques mesures pianissimo en accords arpégés, les voici qui prennent leur envol, batifolent joyeusement sur des rythmes légers puis s’élèvent en arpèges brisés vers le ciel. Après un petit retour au batifolage, c’est l’envol définitif fortissimo vers le firmament, ponctué à la dernière note par un « la » grave qui sonne comme un adieu.