Imprimer
Catégorie : Piano

pour piano et violon, Andantino quietoso op. 6, Mélancolie pour violon et piano. Urtext. Bärenreiter : BA9425.

On est vraiment heureux de trouver une édition aussi soignée de la célébrissime sonate ainsi qu’une préface – en français, puisqu’il s’agit de musique française – aussi copieuse que détaillée de Gudula Schütz traduite par Vincent Giroud. Cette édition comprend également un Andantino quietoso publié en 1743, œuvre de jeunesse mais qui est très loin d’être sans intérêt et une Mélancolie contemporaine de la Sonate qui, bien qu’étant une œuvre de circonstance, n’en est pas moins d’un intérêt certain. Bien sûr, les notes critiques en fin de volume sont, elles aussi, très intéressantes.