Davide PERRONE : Improvisation pour piano. Assez difficile. Delatour : DLT2368.

 

Voici une très jolie pièce pleine de poésie. Après une première partie tout en arpèges soutenant un chant très lyrique dans un « tempo rubato », une deuxième partie plus rythmique aux accents sud-américains anime le discours. La troisième partie revient au premier thème et à ses arpèges en amplifiant encore le propos. Il y a donc beaucoup de facettes diverses dans cette pièce colorée.