Ces six pièces comportent chacune un titre évocateur qui les apparente davantage à des préludes. La difficulté d'exécution est variable, de facile à difficile. La cinquième pièce, Chronophagie, dont le nom est tout un programme, est vraiment difficile à deux mains. C'est pourquoi l'auteur en présente une version à quatre mains qui la rend plus facilement exécutable. L'ensemble est tout simplement de la bonne musique qu'il faut se hâter de découvrir.