Hommage à Pei

Bernard ZIELINKI & Michel NIERENBERGER : Hommage à Pei, pour caisse claire, cymbale, grosse caisse (un exécutant) & piano.  Leduc : AL 30 418.

Écrite pour les niveaux premier et deuxième cycle, cette pièce est extrêmement variée et contrastée ; elle n’est pas si facile à mettre en œuvre. Il n’empêche qu’elle est très intéressante, par la vie qui l’anime et ses constants changements de rythme, de tempo et de couleur.

Bernard ZIELINSKI, Michel NIERENBERGER : La Sylphide d’Hangzhou

Bernard ZIELINSKI, Michel NIERENBERGER : La Sylphide d’Hangzhou, pour caisse claire, grosse caisse, cymbale, hi-hat et piano. Niveau : 1er cycle – 1re  année. Lafitan : P.L.1802.

Cette pièce est un véritable petit récit en musique, dialogue entre la Sylphide conquise et le Cavalier. Elle peut être interprétée avec un récitant. On y trouve le thème du « jeune homme » et celui de la « bien aimée »… À jouer et mettre en scène très vite !

Le tapeur de galets pour batterie et piano.

Sébastien CALCOEN, Michel NIERENBERGER : Le tapeur de galets pour batterie et piano.  Lafitan : P.L.1906.

Pleine d’humour en même temps que de musique, cette pièce devrait charmer les batteurs de niveau préparatoire.  Je ne résiste pas au plaisir de donner la définition du Tapeur de galets : « percussionniste improvisé des années 1970, jouant avec des objets non manufacturés (galets, bouts de bois, etc.).  Leur seul défaut était de jouer en dépit du bon sens, tout en s’obstinant à se produire en même temps que les musiciens engagés pour ce faire. » (L’Argot du musicien d’Alain Bouchaux, Madeleine Juteau et Didier Roussin).

La Groove Attitude,

Alain BEMER, Guy MAUNY, Bernard ZIELINSKI : La Groove Attitude, pour batterie solo.  Lafitan : P.L.1913.

Ces six pièces originales, de styles variés, dont deux dans le style des musiques celtiques, visent à mettre en valeur la musicalité des instrumentistes et à tester leur technique. Présentés au début du recueil, les auteurs viennent de divers horizons. Les conseils pédagogiques sont très précis et les élèves seront guidés pas à pas.

Bruno LESCARRET : Le Fier,

Bruno LESCARRET : Le Fier, pour marimba et piano (avec éléments d’analyse). Combre : C06638.  Le maladroit : C06639.

Ces deux pièces sont extraites des 15 tableaux pour marimba ou vibraphone avec play-back. Les éléments d’analyse, qui se trouvent sur la partie séparée de marimba, sont copieux et expliquent à la fois le style de l’œuvre et sa construction, sous forme d’un tableau très méthodique et très détaillé. On ne peut qu’applaudir à une telle initiative qui permettra une exécution intelligente de ces morceaux pleins de charme, de musique et d’humour.

Quatre câpres et douze huîtres

Hervé DRUELLE : Quatre câpres et douze huîtres, pour batterie & piano. 1er cycle.  Leduc : AL30 417.

Invite au réveillon ? Je ne sais. Il s’agit en tout cas d’une œuvre courte, certes, mais d’un rythme endiablé qui convient bien à la fête. Non seulement batteur émérite, mais guitariste et chanteur, l’auteur montre ici toutes ses qualités de compositeur.

Caiss’étude,

Jean-Philippe FANFANT : Je débute la batterie. 1vol. + 1CD.  Hit-Diffusion.

Cette méthode devrait permettre, en mêlant théorie et pratique, un apprentissage sérieux, permettant aussi de découvrir, à travers les morceaux proposés, les différents styles et les langages rythmiques propres à chacun. Le CD contient l’intégralité des morceaux et des accompagnements en play-back. Comme toujours dans ces collections, la présentation est très soignée. Chaque pièce est présentée et précédée d’exercices très progressifs de préparation à l’exécution. Certains des morceaux sont de véritables « tubes ». La méthode permet également d’exploiter les possibilités spécifiques à la batterie électronique. Bref, il s’agit d’un outil d’initiation très complet et très pédagogique