Bernard ZIELINSKI – Arletta ELSAYARY : Les gais lurons en vadrouille pour batterie et piano. Débutant. Lafitan : P.L.3062.

  Dédiée « aux gais lurons de la tournée chinoise de décembre 2014 », cette pièce n’engendre point la mélancolie. Tandis que la main gauche du piano met en œuvre quasiment tout le temps un ostinato rythmique et que la batterie maintient une pulsation imperturbable, la main droite du piano nous offre une mélodie aux tonalités extrême-orientales très… occidentales. Mais, comme le demandent les auteurs, le tout ne doit-il pas être interprété « con piacevole Ilarita » ? Il ne nous semble pas utile de traduire… On peut penser que les interprètes y prendront également un joyeux plaisir !