Promenades en duo

Jean CASSIGNOL & Michel DEMAREZ : Promenades en duo, recueil de 6 pièces classiques et romantiques pour flûte traversière (ou flûte à bec ou violon) & guitare.  Volume 1.  International Music Diffusion (www.arpeges.fr/international-music-diffusion/).

Ces transcriptions et arrangements séduiront certainement harpistes et flûtistes : de Telemann et Caccini à Elgar en passant par Bach, Mendelssohn et Chopin, le choix est tout à fait pertinent.  Et les transcriptions, sans être faciles, seront abordables par beaucoup de musiciens jeunes ou moins jeunes. Souhaitons que ce premier volume soit suivi de nombreux autres.

Ballade à St-Louis/ Black Rag

Jérôme NAULAIS : Ballade à St-Louis/ Black Rag pour quintette de cuivres.  Delatour : DLT 1559.

Composé pour deux trompettes, cor en fa, trombone et tuba, ces deux pièces dynamiques incitent à l’optimisme.

Trio Nomade

Michèle REVERDY : Trio Nomade pour alto, violoncelle et piano.  Leduc : AL 29 735.

Cette œuvre d’environ 12’ est d’un seul mouvement aux aspects très divers. L’osmose entre alto et violoncelle est telle que les parties des deux instruments sont imprimées sur la même partition, de sorte que chacun puisse suivre et partager le discours de l’autre.  Une œuvre lyrique et attachante pour une formation inhabituelle.

Quintette en mib majeur

Ludwig van BEETHOVEN : Quintette en mib majeur d’après l’Octuor à vent, op.103.  Transcription : David Walter.  Flûte, hautbois, clarinette en sib, cor en fa et basson. Billaudot : G 7794 B.

Fidèle et habile, cette transcription sera très appréciée des ensembles à vent.

Pierres de lumière

Jacques CHARPENTIER : Pierres de lumière pour grand orgue. Combre : C06451.

Il s’agit de l’œuvre imposée en finale du Concours international d’orgue « Grand Prix de Chartres  2006 ».  Si les tempi, les nuances et certains caractères expressifs sont indiqués, l’auteur a souhaité que cette édition ne prescrive aucune registration. C’est la pièce finale d’un office liturgique intitulé Messe de Chartres.  Éminemment théologique, elle est constituée de deux parties : une première partie construite sur un accord de trois sons (un seul Dieu en trois personnes) qui donne naissance à une sorte de choral solennel : Éloge de la Pierre. La seconde partie constitue un Éloge de la lumière. « Illuminés, les piliers sonores du choral initial sont désormais : Pierres de Lumière ».

 

Toccata

Chantal AUBER : Toccata op. 60 pour grand orgue. Combre : C06622.

Chantal Auber, disciple d’Yves Nat, nous présente ici une pièce à la fois brillante et tourmentée qui illustre bien l’aspect à la fois virtuose et un peu obsédant de nombre de toccatas. On découvrira avec grand plaisir cette œuvre intéressante qui fait appel à toutes les ressources de l’instrument.