Carsten KLOMP : Organ plus one. Epiphanias-Pfingsten. Epiphany-Whitsuntide, Kassel, Baerenreiter (www.baerenreiter.com), 2017, BA 8502. 56 p. (+ 4 Cahiers). - 18, 95 €.

Nos lecteurs connaissent déjà cette excellente Série pratique pour les circonstances et temps liturgiques (cf. Lettre d’information septembre 2016 : louange, reconnaissance, baptême et mariage ; LI décembre 2016 pour la Réforme et LI avril 2017 pour l’Avent et Noël). Elle fournit aux organistes une sélection d’oeuvres originales et d’adaptations destinées au culte et au concert.



Carsten Klomp termine sa série didactique Organ plus one avec un choix de Préludes de chorals originaux ou adaptés, destinés aux musiciens d’Église débutants et organistes. Ils sont présentés dans les tonalités des recueils : Evangelisches Gesangbuch (protestant) et Gotteslob (catholique) actuellement en usage en Allemagne. Ce dernier volume (n°9) concerne tout d’abord l’Épiphanie : Herr Christ, der einig Gotts Sohn (G. Fr. Kauffmann, 1679-1735) avec la mélodie planant au soprano et accompagné par des traits de doubles croches ; Wie schön leuchtet der Morgenstern dans les versions de Carsten Klomp (né en 1965) et de Sigfrid Karg-Elert (1877-1933) arrangée par C. Klomp. Pour Pentecôte, il contient des invocations au Saint Esprit (Heiliger Geist) : Nun bitten wir den Heiligen Geist dans la version de Johann Gottfried Walther (1684-1748) arrangée par C. Klomp ; Komm Heiliger Geist, Herre Gott de Johann Ludwig Krebs (1713-1780) adaptée par C. Klomp et son accompagnement note contre note. Il en est de même du choral Geist des Glaubens, Geist der Stärke…). Il comporte aussi des compositions libres de musiciens français du XXe siècle : Charles-Marie Widor (Adagio), Louis Vierne (Carillon), Théodore Dubois (Cantilène religieuse), Eugène Gigout (Intermezzo) ainsi que d’Edvard Grieg (Canon). Soit un total d’harmonisations ou adaptations de 8 Préludes de choral et 6 pièces libres. La partition est accompagnée d’utiles transcriptions pour instruments solistes en do, si b, mi b et fa. L’intérêt fonctionnel de cette belle collection n’est pas à démontrer.