Jean-Charles GANDRILLE : Méditation  pour orgue. Delatour : DLT2129.

L'œuvre porte bien son nom : si elle ne demande pas un gros instrument (deux claviers – pédalier suffiront), il faudra en revanche pouvoir jouer sur l'ensemble gambe/voix céleste afin d'exprimer toute la finesse et la sensibilité de cette belle pièce.