volume II. Kassel, Baerenreiter (www.baerenreiter.com ), BA 8497, 2013, 85 p.

Éditée par Andreas Rockstroh, cette sélection d’œuvres est regroupée autour du titre : Louange et Reconnaissance. Elle met à la disposition des interprètes vingt pièces correspondant aux formes traditionnelles : Prélude, Prélude ou Postlude, Prélude de choral,  Fantaisie… Composées par des organistes, cantors et professeurs généralement inconnus du grand public : J. G. Schneider (1789-1864), Gustav Rebling (1821-1902), Robert Radecke (1830-1911),

Christian Fink (1831-1911), Heinrich Wettstein (1868-1934), entre autres, ces œuvres se situent dans la mouvance romantique et postromantique. Destinées aux cultes, offices et concerts, elles s’adressent à des interprètes chevronnés (rythmes complexes, traits de virtuosité en triples croches à la pédale, double pédale, opposition de claviers…). Les Préludes et Préludes de chorals ont une finalité liturgique et œcuménique. Certaines mélodies se trouvent dans les recueils actuellement en usage dans les paroisses allemandes : Evangelisches Gesangbuch (protestant) et Gotteslob (catholique). Quelques Préludes de chorals reposent sur un cantus firmus très connu, par exemple : Es ist das Heil uns kommen her, énoncé à la basse, repris à l’alto, puis au soprano et enfin à la pédale, ou encore Jesu, meine Freude, au soprano... À noter l’intéressant traitement de la Fantaisie de H. Wettstein sur le Choral : Sei Lob und Ehr dem höchsten Gut, dont la mélodie est combinée avec des motifs du Chœur : Die Himmel erzählen die Ehre Gottes (J. Haydn, La Création). Cette Anthologie, très bien gravée, contient, pour chacune des 20 pièces, des indications de registrations et de tempi, ainsi que des notices biographiques pour les 17 compositeurs représentés, facilitant l’interprétation et l’élaboration des programmes variés et inédits, et le renouvellement du répertoire organistique.