Gustav MALHEER – Paul STERNE : Lieder eines fahrenden Gesellen (Chants d'un compagnon errant)  pour orgue. Delatour : DLT2497.

 

Précisons tout de suite qu'il ne s'agit pas, au sens strict du terme, de transcriptions. Pensé à la manière d'un prélude de choral, chacun des quatre lieder est remodelé, réinterprété pour un instrument symphonique à trois claviers pédalier. La registration est donnée à titre indicatif mais l'auteur-adaptateur précise bien qu'il faut « éviter de se rapprocher à tout prix de la version originale mais plutôt […] rester dans le caractère propre à la littérature de l'orgue ».