Cette toccata demande un instrument (deux ou trois claviers) qui ait du coffre ! Trois moments dans cette toccata : une partie tout à fait « toccata » dans la plus pure tradition de cette forme, puis un 6/8 plus méditatif qui déroule une jolie mélodie pour revenir à une dernière partie allegro qui termine « con bravura » cette œuvre séduisante qu'on pourra écouter dans son intégralité sur le site de l'éditeur ou sur You tube interprétée en première audition par Thomas Gonder à l'orgue de la Cathédrale St James de Toronto.