ROSSINI : Il barbiere di Siviglia.  Ouverture.

ROSSINI : Il barbiere di Siviglia.  Ouverture.  Éditée par Patricia Brauner.  Urtext. Bärenreiter : BA 10546.

Cette édition très soignée, préfacée en anglais, italien et allemand, est, comme toujours, d’une parfaite lisibilité. La préface nous retrace l’histoire de cette ouverture ainsi que les problèmes éditoriaux qui ont dû être résolus pour l’établissement du texte.  Il a fallu, notamment, la dépouiller des additions dans l’instrumentation et d’autres modifications non voulues par Rossini.  Ajoutons que le matériel d’orchestre est disponible à la vente.

 

Concerto à cinq avec violon principal & orchestre

André-Joseph EXAUDET (1710-1763) : Concerto à cinq avec violon principal & orchestre (ca 1755).  « Maître de violon » de Louis-Joseph, prince de Condé, ce compositeur nous a laissé bien d’autres partitions que celle d’un fameux Minuetto gracioso - tant utilisé plus tard comme timbre (et jusqu’à Alexandre Dumas, dans La comtesse de Charny).  En témoigne - et de belle facture - le présent concerto (Andante, Largo, Allegro ma non presto), où le violon principal met en valeur tous les registres de l’instrument.

Benedic anima mea Domino

« Chœur & orchestre »

Nicolas BERNIER (1665-1734) : Benedic anima mea Domino.  Écrit d’après le psaume 103, voici le deuxième des dix-huit grands motets du « maître de musique à la Sainte-Chapelle de Paris ».  Les parties orchestrales manquantes ont été restituées par Gérard Geay : orchestre à 5 parties à la française (flûtes, dessus de violon 1 & 2, hautes-contre, tailles, quintes et basses de violon).

MENDELSSOHN-BARTHOLDY : Symphonie in A « Italienische » op. 90

MENDELSSOHN-BARTHOLDY : Symphonie in A « Italienische » op. 90. Bärenreiter Urtext : BA 9094.

Les éditions Bärenreiter poursuivent leur publication monumentale des œuvres de Mendelssohn. Outre la partition de cette symphonie éditée avec le soin que l’on connaît, on peut apprécier la copieuse et très intéressante préface, ainsi que la bibliographie rédigées par Christopher Hogwood. Sont ici présentées dans leur intégralité les deux versions de 1833 et 1834. On voit tout l’intérêt de cette édition. On peut aussi obtenir, sous la référence BA 9094, l’ensemble du matériel d’orchestre.