Wolfgang Amadeus MOZART : Quintette à cordes

en Ré majeur. Manuscrit autographe. Paris, Presses Universitaires de France (www.puf.com), 2013, XXXI, 21 p. (avec CD encarté : TT : 26’ 30).

Cet Album, au format A4 (à l’italienne), doit être feuilleté avec émotion et respect. Accompagné d’un CD, il reproduit à l’identique le manuscrit autographe de Mozart avec le titre en écriture gothique, les indications  de tempi : Larghetto, Dolce, Primo Tempo, Adagio…, de nuances  (crescendo…), de jeu (pizzicato, coll arco) en écriture romaine ; les phrasés (par exemple : liaisons deux par deux, notes piquées ou groupes plus longs…) ; de très rares corrections (au premier violon) précisées en dehors du système. Bref : de précieuses indications pour les interprètes.

Marche de la Garde d’Honneur

ORCHESTRE D’HARMONIE

Christian ESCAFFRE : Marche de la Garde d’Honneur en l’honneur de l’avènement de S.A.S le prince Albert II de MONACO pour orchestre d’harmonie. Moyenne difficulté. Delatour : DLT2072.

L’auteur n’est autre que le chef de la fanfare des carabiniers de Monaco.

Tango pour orchestre d’harmonie

André ISOIR : Tango pour orchestre d’harmonie. Arrangement et orchestration de Christian Escaffre. Delatour : DLT0877.

Nous avons rendu compte, dans la lettre 63 d’octobre 2012, de l’arrangement pour contrebasse de cette même œuvre.

Capriccio italien op.45, sur des mélodies populaires.

Pjotr Iljitsch TSCHAIKOWSKY (1840-1893) : Capriccio italien op.45, sur des mélodies populaires.  Breitkopf & Härtel Studienpartitur : PB 5515-07.  Urtext (www.breitkopf.com).   110 p.  10,50 €.

Il s’agit, cette fois, d’une partition d’études (16,5 x 22,5 cm) - mais de la qualité du grand format quant à la réalisation, la préface & le travail éditorial, ici confiés à la musicologue russe Polina Vajdman.

Concerto pour violon & orchestre, op.61.

Ludwig van BEETHOVEN (1770-1827) : Concerto pour violon & orchestre, op.61.  Breitkopf & Härtel Partitur-Bibliothek : PB 5353.  Urtext (www.breitkopf.com).   94 p.  36,00 €.

Il s’agit là, bien sûr, de ce qui peut se concevoir de mieux en matière d’édition Urtext (éd. Clive Brown).  Sous grand-format (25 x 32 cm), la partition est assortie d’une copieuse préface, d’un commentaire critique, de fac-similés du manuscrit et d’une étude quasi exhaustive des sources.   Sont en outre indiqués doigtés & mouvements d’archet utilisés par Franz Clement, premier interprète du concerto.  Est disponible la partition pour violon & piano (EB 9656, éd. Christian Rudolf Riedel, 14,50 €).

Pour le 150e anniversaire de la naissance du compositeur Claude DEBUSSY

Pour le 150e anniversaire de la naissance du compositeur, les éditions G. Henle (www.henle.com) publient, en Urtext, l’intégrale de l’œuvre pour piano de Claude DEBUSSY (éditeur : Ernst-Günter Heinemann / préfaces : François Lesure / doigtés : Hans-Martin Theopold).  En trois volumes :

1er volume (n°1192) : Danse bohémienne, prélude de La Damoiselle élue,  Deux ArabesquesMazurkaRêverieTarentelle styrienneBallade,Valse romantiqueSuite bergamasqueNocturneImages (1894), Pour le pianoImages (1re série). 42 €.

2e volume (n°1194) : EstampesL’Isle joyeuseMasquesD’un cahier d’esquissesMorceau de  concoursChildren’s CornerImages(2e série), The Little NegroHommage à HaydnPréludes (1er livre), La plus que lente (valse). 47 €.

3e volume (n°1196) : Préludes (2nd livre), Six Épigraphes antiquesBerceuse héroïquePour l’œuvre du « Vêtement du blessé »,Douze ÉtudesÉlégie. 43 €.

 

         

 

 

Marche écossaise (n°1011),  pour piano à quatre-mains. 13 €.

 

Urbain’s Band Book, 1. La pratique orchestrale à l’école.

Jean-Jacques METZ : Urbain’s Band Book, 1. La pratique orchestrale à l’école. Gérard Billaudot (www.billaudot.com).  Livre de l’enseignant : GB9159. Livre de l’élève : GB9160.

Fruit d’une expérience de 10 ans en milieu scolaire (école Urbain Le Verrier, à Nantes), l’ouvrage est destiné aux enfants des écoles élémentaires, écoles de musique & conservatoires, abordant pour la première fois une pratique instrumentale collective.  Cette première série est consacrée aux cuivres (cor, trompette, trombone, tuba) & aux percussions.  Elle est assortie de 10 posters (80 x 120 cm).

L’Offrande musicale.

Jean-Sébastien BACH : L’Offrande musicale.  Partition d’orchestre. Schott (www.schott-music.com) : ED 20525.   23,1 x 30,3 cm, 128 p.  39,99 €.

 

Ce conducteur présente la version originale de la 1re édition de l’œuvre (BWV 1079, 1747). L’édition en revient au violoncelliste Hans-Eberhard Dentler : pour 2 violons, alto, 2 violoncelles, violone (contrebasse), orgue, flûte traversière & basson. Après l’examen théorique du problème de l’enchaînement des différents mouvements (in Johann Sebastian Bachs « Musicalisches Opfer » Mainz, 2008), l’auteur présente ses conclusions sous forme de partition. Sous trois volets : Musica Humana / Musica Instrumentalis / Musica Mundana.  Difficulté : « intermédiaire à avancé ».  Parties séparées également disponibles (ED 20525.10).

 

The Seas of Kirk Swarf

Sir Peter MAXWELL DAVIES (°1934) :  The Seas of Kirk Swarf  pour clarinette basse & cordes.  Schott (www.schott-music.com) : ED 13470.  21 x 29,7 cm, 28 p.  17,99 €.

 

Cette manière de petit concerto pour clarinette basse (en trois brefs mouvements enchaînés) se veut dépeindre le sauvage détroit qui sépare deux îles inhabitées des Holms of Ire – près desquelles réside le compositeur.

 

Minima Rhythm

Joe HISAISHI : Minima Rhythm.  Partition d’orchestre.  Schott (www.schott-music.com) : SJH 001.  22,5 x 30,1 cm, 304 p.  39,99 €.

 

Bien connu pour ses musiques de films, Joe Hisaishi s’est également intéressé à la musique minimaliste.  Bien qu’écrites pour grand orchestre, les cinq œuvres ici réunies appartiennent à ce genre : Links / Sinfonia (Pulsation, Fugue, Divertimento) / MKWAJU 1981-2009 / The end of the world (Collapse, Grace of the St. Paul, Beyond the world) / DA.MA.SHI.E.  

 

 

 

Florence et Florèle

Francis COITEUX : Florence et Florèle  pour orchestre junior à vents ou/et cordes & percussions.  Delatour : DLT188.

Sous-titré « Plaisanterie musicale », ce divertissement comporte quatre parties aussi contrastées que le sont, paraît-il, les dédicataires qui ont donné leur nom à la pièce.  De niveau moyen, il peut devenir un « tube » pour nos orchestres de jeunes.

 Symphonie en mib majeur, K. 543.

Wolfgang Amadeus MOZART : Symphonie en mib majeur, K. 543.  Breitkopf Urtext (www.breitkopf.com) : PB 5296.  28 €.

 

Cette édition Urtext se fonde sur la partition autographe que possède la Bibliotheka Jagiellónska de Cracovie.  Publication réalisée sous la haute compétence du musicologue Cliff Eisen - qui dut toutefois corriger, çà et là, diverses négligences d’écriture du compositeur.  Parties séparées disponibles : OB 5296.

 

Symphonie en la mineur « Écossaise »

MENDELSSOHN-BARTHOLDY : Symphonie en la mineur « Écossaise »  op. 56 (1842-1843).  Bärenreiter Urtext : BA 9093.

 

On sait qu’entre le voyage en Écosse de 1829 et l’achèvement de 1842, Mendelssohn mûrit longuement cette œuvre.  Donnée pour la première fois en mars 1842, la symphonie fut encore révisée pour le concert qu’il dirigea à Londres en juin de la même année.  Outre les qualités qu’on connaît aux éditions Urtext de Bärenreiter, s’ajoute ici le fait que, pour le premier et le dernier mouvement, nous sont données intégralement les deux versions. 

Guy MIAILLE : Danceries pour orgue. Éloge de Claude Gervaise.Éditions Les Escholiers (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).  Partition & CD (10’44).

 

Sous ce titre, Guy Miaille a réalisé 11 pièces en hommage à Claude Gervaise ayant publié à Paris, chez Pierre Attaingnant, quatre Livres de danceries et des chansons polyphoniques. Les présentes Danceries dédiées à Pierre Guillot sont « inspirées par [la teneur de] la chanson de Claudin de Sermisy (1490-1562) : Il est jour, dit l’alouette ». Le compositeur précise que « divers pans mélismatiques empruntés à cette chanson tissent le discours musical de ces courtes

Les quatre suites pour orchestre.

Jean-Sébastien BACH : Les quatre suites pour orchestre.  Bärenreiter Urtext : Orchestersuite in C-Dur BWV 1066 : BA 5252.  Orchestersuite in H-Moll BWV 1067 : BA5253.  Orchestersuite in D-Dur BWV 1068 : BA5254.  Orchestersuite in D-Dur BWV 1069 : BA5255.

 

Cet « Urtext der Neuen Bach-Ausgabe » nous procure, en volumes distincts, les quatre célèbres suites.  Chaque volume contient la même préface de Gudula Schütz qui présente les caractéristiques de cette édition et retrace l’histoire de la transmission et de l’édition de ces pages si fondamentales pour notre culture musicale.  Il est inutile de détailler la lisibilité et la fidélité de cette nouvelle édition en tous points remarquable.

 

 

 

Gaston et les enfants.

Francis COITEUX : Gaston et les enfants.  Argument de Jean-Noël Genest.  Ballet en 30 numéros (réduction de piano pour répétitions).  Delatour : DLT1802.

Gaston et les enfants est un ballet pour enfants ou adolescents qui associe danse classique et danse moderne.  L’argument met en scène deux bandes rivales et un brave clochard.  La partition donne également, en introduction, des indications pour l’interprétation et la mise en scène, ainsi que l’argument du ballet.  Tout cela est plein de bonne humeur et devrait connaître un franc succès.  Conçu pour un orchestre à composition un peu spéciale, ce ballet peut aussi être joué à deux pianos et même à un piano, si on ne peut faire mieux.

In convertendo (1703)

André CAMPRA (1660-1744) :

In convertendo (1703), psaume 125, motet à grand chœur & symphonie.  Introduction : Jean Duron.  Conducteur : CAH-14.  19 x 24 cm, 31 p. 16,50 €.  Sont sollicités 5 chanteurs solistes et un chœur à 5 parties « à la française ».  L’orchestre comprend les bois, 5 parties de violon & basse continue.

I

In convertendo Dominus (1726)

In convertendo Dominus (1726), psaume 125.  Introduction : Jean Duron.  Conducteur : CAH-212.  19 x 24 cm, 28 p. 16,00 €.  Profondément remaniée, cette version fut celle utilisée à la Chapelle royale de Versailles.  Elle nécessite 4 chanteurs solistes et un chœur à 5 parties « à la française ».  L’orchestre est composé d’un ensemble à 4 parties de violon, bois & basse continue.

Confitebor tibi Domine (ca 1722)

Confitebor tibi Domine (ca 1722), psaume 110.  Introduction : Louis Castelain.  Conducteur : CAH-214.  22,5 x 31 cm, 51 p., 17,20 €.  Ce grand motet fait intervenir 4 chanteurs solistes, un chœur à 5 parties « à la française » et un orchestre de cordes à 4 parties, avec bois & basse continue.

 

  ROSSINI : Il barbiere di Siviglia.  Ouverture.

ROSSINI : Il barbiere di Siviglia.  Ouverture.  Éditée par Patricia Brauner.  Urtext. Bärenreiter : BA 10546.

Cette édition très soignée, préfacée en anglais, italien et allemand, est, comme toujours, d’une parfaite lisibilité. La préface nous retrace l’histoire de cette ouverture ainsi que les problèmes éditoriaux qui ont dû être résolus pour l’établissement du texte.  Il a fallu, notamment, la dépouiller des additions dans l’instrumentation et d’autres modifications non voulues par Rossini.  Ajoutons que le matériel d’orchestre est disponible à la vente.

 

Concerto à cinq avec violon principal & orchestre

André-Joseph EXAUDET (1710-1763) : Concerto à cinq avec violon principal & orchestre (ca 1755).  « Maître de violon » de Louis-Joseph, prince de Condé, ce compositeur nous a laissé bien d’autres partitions que celle d’un fameux Minuetto gracioso - tant utilisé plus tard comme timbre (et jusqu’à Alexandre Dumas, dans La comtesse de Charny).  En témoigne - et de belle facture - le présent concerto (Andante, Largo, Allegro ma non presto), où le violon principal met en valeur tous les registres de l’instrument.

Benedic anima mea Domino

« Chœur & orchestre »

Nicolas BERNIER (1665-1734) : Benedic anima mea Domino.  Écrit d’après le psaume 103, voici le deuxième des dix-huit grands motets du « maître de musique à la Sainte-Chapelle de Paris ».  Les parties orchestrales manquantes ont été restituées par Gérard Geay : orchestre à 5 parties à la française (flûtes, dessus de violon 1 & 2, hautes-contre, tailles, quintes et basses de violon).