Gabriel FAURÉ : Masques et Bergamasques. Suite d’orchestre op. 112. Bärenreiter Urtext : BA 7894.

C’est en 1918, alors qu’il était âgé de 73 ans, que Fauré reçut du Prince Albert Premier de Monaco la commande d’une œuvre évoquant l’atmosphère de la « commedia dell’arte ». Reprenant et retravaillant des pièces écrites précédemment pour le piano, Fauré assemble le tout avec une Pastorale écrite pour la circonstance. L’ensemble, bien connu, constitue une œuvre légère et pleine de cet esprit français qui ne quitta jamais Fauré jusqu’à son dernier jour. Reprise, comme la précédente, de l’édition des œuvres complètes, elle en possède les mêmes qualités de clarté et de lisibilité, ainsi que de sérieux dans l’établissement du texte.