Sophie LACAZE : Immobilité sérieuse I pour piano et orchestre à cordes. Delatour : DLT2654.

« Immobilité sérieuse I », écrite en 2013, est la première d'une série de pièces pour instrument solo et orchestre à cordes de Sophie Lacaze. Hommage à Erik Satie, « Immobilité sérieuse I » est basée sur un motif tiré des « Vexations » que Satie avait composées pour le piano, et qui avaient été créées à New York par John Cage et plusieurs de ses amis pianistes le jour de la naissance de la compositrice.

« Pour se jouer 840 fois de suite ce motif, il sera bon de se préparer au préalable, et dans le plus grand silence, par des immobilités sérieuses », Erik Satie. »

Que dire de plus que cette présentation, sinon que la pièce est d'une écriture résolument contemporaine. En exergue de cette première « immobilité », Sophie Lacaze nous livre cette constatation de Satie : « Ici il fait très chaud. Je comprends maintenant pourquoi Diogène avait un tonneau. Il le remplissait d'eau & se mettait froidement dedans. »