Imprimer
Catégorie : Orchestre

Gérard HILPIPRE : Fragments de l'Apocalypse pour grand orchestre d'instruments à vent. Difficile. Delatour : conducteur DLT2549 – matériel DLT2549E.Il s'agit d'une œuvre à grand effectif car aux instruments à vent, bois et cuivres, s'ajoutent quatre percussionnistes et un piano. Notons que le conducteur est écrit entièrement en sons réels à l'octave réelle sauf les piccolos et le glockenspiel. Bien qu'elle ne dure qu'à peine un quart d'heure, il s'agit donc d'une œuvre monumentale. L'auteur veut donner aux visions grandioses de l'Apocalypse (rappelons qu'il ne s'agit pas de catastrophes mais de visions qu'on pourrait appeler oniriques en particulier de la Jérusalem céleste) une dimension sonore aussi colorée que possible. L'ensemble est le plus souvent coloré, lyrique et méditatif, jouant sur les longues tenues et les couleurs qui en résultent. Ce n'est pas un hasard si on pense souvent à Olivier Messiaen, à qui l'œuvre est dédiée.