Concertino pour piano et orchestre symphonique. Delatour : DLT1921.

De difficulté moyenne, cette partition met en œuvre un véritable orchestre symphonique au complet.

La durée de l’œuvre est d’environ quinze minutes. Trois mouvements s’enchainent, comportant chacun une importante cadence pour le piano. Après un allegro giocoso, un lento expressif comporte un développement « jazzy » avant le retour du thème. Le tout débouche sur un ternaire joyeux. L’ensemble, fort agréable, vise donc un orchestre de conservatoire d’un bon niveau. Le pianiste devra peut-être être plus que moyen…