HW 36. Chant et piano. Bärenreiter : 4100-90. L’histoire d’Arminius, qui apparait à un certain moment comme le « libérateur de la Germanie » a été abondamment reprise au cours des âges et spécialement au 18ème siècle comme livret d’opéras. L’opéra d’Haendel s’inscrit dans cette abondante production. Mais on lira tout cela dans la préface tout à fait intéressante de Stephan Blaut. L’édition critique qui nous est offerte ici nous donne le texte et les variantes, ainsi que des versions ornementées des arias 10 et 18, ce qui est particulièrement intéressant.